Subscribe

250 étudiants attendus pour la deuxième édition du modèle des Nations Unies à Reims

Du 22 au 24 mars, le campus euro-américain de Sciences Po Paris à Reims accueille pour la deuxième fois un modèle des Nations Unies recréé par une association d’étudiants.

Près d’une douzaine d’organisateurs s’affairent actuellement pour élaborer une reproduction fidèle de l’assemblée des Nations Unies, fin mars à Reims. Devant le succès de la première édition l’année dernière, les étudiants en premières années à Sciences Po Reims ont agrandi l’événement : près de 250 étudiants sont attendus (contre 150 en 2012), venus – outre de Sciences Po Paris – de l’IEP de Grenoble, de l’université de Reims, d’une école en sciences sociales à Lille, de King’s College à Londres…

En 2012, les débats étaient projetés à l’aune de problématiques imaginées en 2022. Cette année, ils s’ancrent dans le présent et l’actualité réels. “Et si les étudiants proposaient des solutions aux crises actuelles que les hautes instances n’arrivent pas à résoudre ?”, s’imagine dans un sourire Pierre Verlyck, l’un des organisateurs. Ainsi sont mis en place des comités sur la question des réfugiés syriens, sur le désarmement en Libye, pour l’apaisement des divisions ethniques dans le sud du Kenya, etc.

C’est l’occasion pour les participants non seulement d’approfondir certains de ces sujets brûlants, mais aussi d’apprendre à ménager les différents partis avec diplomatie. C’est aussi une opportunité de rencontrer d’autres étudiants tout au long du week-end.

Expert en relations internationales et ancien directeur du Centre Rotary d’études internationales sur la paix et la résolution des conflits, Bertrand Badie donnera la leçon inaugurale lors de la cérémonie d’ouverture à l’hôtel de ville. Il est le président du conseil scientifique de l’Institut français du Proche-Orient et membre du comité exécutif de l’Association Internationale de Science Politique (IPSA). La présence du parrain officiel de l’événement, l’ancien ambassadeur de Tunisie à Washington Mohamed S. Tekaya, est à confirmer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related