Subscribe

9/11: une statue de bronze à la mémoire des pompiers new-yorkais

A l’aube des 10 ans des attentats tragiques du 11-Septembre, le Français Hervé Second a remis sa sculpture de bronze aux pompiers de New York, en hommage aux victimes du World Trade Center. L’œuvre, symbole de solidarité franco-américaine, est visible depuis le 7 septembre au mémorial de la caserne Engine 24 (Ladder 5).

L’émotion était palpable, mercredi 7 septembre 2011, à la Fire Station du Capitaine Mc Nally, sur la 6e avenue, à Greenwich.  Au sein de cette caserne, considérée comme l’une des plus héroïques depuis le 11-Septembre qui emporta 11 de ses hommes, tous – pompiers, famille, amis, – étaient réunis pour honorer le geste d’Hervé Second.

En 2001, profondément touché par le drame du World Trade Center, ce sapeur-pompier lyonnais à la retraite décide de rendre hommage aux 343 pompiers du N.Y.F.D. morts au feu. Cet hommage prend la forme d’une sculpture de bronze inspirée de la Piéta de Michel-Ange, sous la forme d’une statue de la Liberté accroupie par terre, un pompier gisant sur ses genoux.

La pietà, un symbole fort

“J’offre une sculpture de la statue de la Liberté à New York 125 ans après Bartholdi”, raconte Hervé Second, entre fierté et émoi. Sa piéta, après bien des déboires logistiques, financiers et administratifs, est arrivée à bon port à Manhattan quelques jours plus tôt, par avion. Si les vibrations ont eu raison du bras droit de la statue – cassé durant le transport – elles n’ont en rien freiné la détermination de l’artiste.

“Je voulais montrer l’admiration que j’ai pour les collègues américains morts au feu ainsi que mon affection pour leurs proches survivants”, témoigne-t-il. L’intemporalité du bronze et l’universalité de la piéta inscrivent son œuvre dans un devoir de mémoire cher à l’artiste. “Mes petits enfants et arrière petits-enfants se souviendront du 11-Septembre en regardant cette sculpture”. Et Hervé Second de remercier profondément “tous ceux sans qui nous n’aurions pas pu réaliser cet hommage.”

Parmi ces soutiens indispensables, le consul des Etats-Unis à Lyon, Mark Shapiro, et son attaché culturel, Victor Vitelli, qui se sont démenés avec Craig Roberts Stapleton, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en France et grand collectionneur d’art, pour faire aboutir son projet. Mais aussi ses partenaires – la mairie de Charvieu-Chavagneux et son maire Gérard Dezempte, le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes, l’association “To our brothers” et Jean Baudrand, secrétaire général de l’association “Les Lyonnais de New York”. Sans oublier les collègues pompiers des deux pays, la famille et les amis qui ont, chacun selon leurs moyens, permis cette belle réalisation.

Pas de grande démonstration de joie lors de l’inauguration de la statue, mais des applaudissements solennels et une émotion contenue, suivie d’un instant de recueillement, de tendres embrassades et de mots chaleureux entre Français et Américains. Tous solidaires dans la douleur du souvenir.

Infos pratiques

Le public pourra venir admirer cette sculpture durant les heures d’ouverture de la caserne en présence et/ou avec l’accord préalable d’un représentant de la caserne à la Fire Station Ladder 5 Engine 24, au 227th Street et 6th Avenue, Greenwich, Village NY, 10014.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related