Subscribe

Accord franco-américain sur un satellite d’étude des étendues d’eau sur Terre

La Nasa et le CNES, l’agence spatiale française, ont conclu vendredi un accord pour construire, lancer et utiliser conjointement un satellite qui pour la première fois permettra une étude globale des masses d’eau terrestres.

Dans le cadre la mission SWOT (Surface Water and Ocean Topography), ce satellite permettra également de cartographier la surface des océans et de mesurer leur niveau avec une précision sans précédent. Les deux agences spatiales ont commencé les études sur la mission SWOT en 2009 et prévoient de conclure la conception du satellite en 2016 pour un lancement prévu en 2020.

“Cette mission (…) va permettre de développer de nouvelles façons d’observer et de comprendre notre climat qui change et les ressources en eau”, a déclaré le patron de la Nasa Charles Bolden dans un communiqué. “Les données obtenues par le satellite SWOT aideront les décideurs à mieux analyser, anticiper et agir face aux événements qui affecteront les générations actuelles et futures”, a-t-il ajouté. Le satellite étudiera les lacs, les rivières, les réservoirs d’eau et les océans pour aider à gérer l’eau douce partout dans le monde et améliorer les modèles de circulation de l’énergie dans les océans, de météorologie et des projections d’évolution du climat.

La mission SWOT permettra de mesurer le niveau des océans avec une précision 10 fois supérieure à ce que permettent les technologies actuelles. Les scientifiques pourront ainsi étudier des phénomènes à petite échelle qui sont des composants clé de l’échange de la chaleur et du dioxyde de carbone (CO2) entre les océans et l’atmosphère. La Nasa et le CNES ont commencé à collaborer sur des missions d’étude des changements à la surface des océans dans les années 1980.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related