Subscribe

AFE : moins de candidats pour les élections en octobre

Quatre listes, soit deux de moins que lors du scrutin du 7 juin 2009, se disputeront les 5 sièges des représentants à l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE) dans la circonscription de Washington. Ces sièges sont vacants depuis l’annulation le 16 juin dernier des résultats  de ces élections par le conseil d’État. Les expatriés  sont appelés à se rendre aux urnes le 24 octobre.

Sans surprise, Nicole Hirsh et Guy Wildenstein pour l’Union des Français de l’Étranger, Christiane Ciccone et Corinne Narassiguin pour Français du Monde – ADFE et Richard Ortoli pour l’Union au Centre, tous élus aux élections de l’Assemblée des Français de l’Étranger (AFE) l’an dernier, se présentent à nouveau.

En attendant le 24 octobre, date de la tenue des prochaines élections, leur siège restera vacant, puisque le résultat du scrutin du 7 juin 2009 a été annulé par le Conseil d’État le 16 juin dernier. Le juge a en effet considéré que l’administration, en ne prenant pas les dispositions nécessaires pour  identifier les signatures des votes par correspondance, avait fait une faute. Dans la circonscription de Washington, cela concernait 350 voix. « Assez pour altérer la sincérité du scrutin », selon le juge. Il a ainsi donné gain de cause à Jean Lachaud, dont le mandat n’avait pas été reconduit par les électeurs et qui avait fait appel.

Aujourd’hui, ce dernier est candidat sur une liste qu’il qualifie de « renforcée et rajeunie ». « La liste que je mène comporte deux Français nés à New York – les benjamins de la liste, explique-t-il. C’est la preuve (…) de l’intérêt des jeunes, a fortiori de deuxième génération, envers l’Assemblée des Français de l’Étranger (contrairement à ce qui a pu être dit ici ou là), et de l’existence d’une “relève” » . Dans le même courriel, Jean Lachaud précise que « les nouveaux candidats sont très motivés, et plusieurs d’entre eux ont rejoint ma liste parce qu’ils étaient déçus de l’inaction des candidats qui avaient été élus l’an dernier ».

Un avis certainement pas partagé par ses adversaires et notamment Richard Ortoli : « Mon expérience du terrain, depuis un an, m’a fait comprendre les thématiques qui sont d’importance pour nos compatriotes », souligne-t-il dans un courriel. Celui-ci se réjouit par ailleurs de l’investiture officiel de sa liste par le Nouveau Centre, le parti du ministre de la Défense Hervé Morin. Il espère également pouvoir bénéficier du forfait de deux candidats battus lors du scrutin du 7 juin 2009, Renaud Granel et Benjamin Rouah. « Dans leur grande majorité, les Français des États-Unis votent plutôt à droite qu’à gauche, analyse-t-il. En 2009, la pléthore de listes à droite (ndlr, quatre) a divisé son électorat naturel. Ceci a permis à la gauche de faire un score bien meilleur qu’elle n’aurait pu faire autrement. » A noter que la liste de L’Union au Centre est constituée de 15 membres dont une majorité de femmes.

Toujours à droite, la liste de l’Union des Français de l’Étranger ne connaît pas de bouleversement. Nicole Hirsh en est le numéro un avec, en numéro deux Guy Wildenstein, et en numéro trois Jean-Paul Picot. La présence en position éligible du président de la délégation UMP de la côte Est et marchand d’art Guy Wildenstein, dont on a beaucoup parlé dans la presse cet été en connection avec l’affaire Woerth/Bettencourt n’aura, selon Nicole Hirsh, aucune incidence sur le choix des électeurs. « C’est vrai qu’il a été très en vue dans la presse française mais ces médisances sur sa vie privée ont peu d’impact sur les expatriés qui ont d’autres préoccupations, » déclare-t-elle d’ un ton catégorique. Par contre, Nicole Hirsh ne se fait pas d’illusions sur le taux de participation qui  ne devrait pas dépasser les traditionnels 10 % (11,86 % en 2009 avec 43 101 inscrits – 5 110 votants, 4512 suffrages exprimés). « C’est vraiment dommage car une plus forte participation nous permettrait d’être mieux écoutés à Paris par les instances gouvernementales », souligne la candidate qui avait été élue pour la cinquième fois l’an dernier.

À gauche on ne compte pas non plus sur une grosse mobilisation mais les troupes de la liste Français du Monde – ADFE sont prêtes. Christiane Ciccone et Corinne Narassiguin, qui peuvent s’appuyer sur des sections locales du groupe dans la circonscription, espèrent que les électeurs leur apporteront de nouveau leur soutien « pour confirmer le vote de juin 2009 et valider le travail que nous avons effectué depuis un an », peut-on lire dans une de leurs newsletters.

Infos pratiques :

-La campagne de ces élections partielles ne commencera pas avant le début septembre lorsque les électeurs auront reçu le matériel électoral, bulletins de vote et professions de foi. Les candidats doivent l’envoyer aux consulats de Boston, Atlanta, Miami, New Yor

k et Washington avant le 30 août.
-Le vote par Internet pourra débuter dès le 6 octobre 2010 et sera possible jusqu’au 21 octobre. La date limite pour la création d’un mot de passe a été fixée au 19 octobre.
-Les consulats font leur possible pour récupérer un maximum de signatures de référence en relançant par courrier les expatriés inscrits sur leurs listes  ou en mettant à leur disposition un formulaire en ligne à remplir et à renvoyer afin qu’un maximum de votes par correspondance puissent être pris en compte.
-À noter que les Français inscrits sur les listes électorales consulaires après le 31 décembre 2009 ne pourront voter pour ces élections partielles.

http://www.ump-fr.org/

http://www.adfeusa.org/

http://www.lunionaucentre.com/

http://www.jeanlachaud.info/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related