Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Ambassadeur de France à l’ONU cherche appartement

Les copropiétaires d’une résidence située en bordure de l’East River à New York ont contrecarré les plans de l’Etat français, selon les informations du Wall Street Journal. La France souhaitait acquérir un appartement de 14 pièces dans la résidence de River House, une coopérative d’habitations luxueuses, afin d’y héberger le représentant permanent de la France auprès des Nations unies.

Après s’être résolu à vendre l’appartement de l’ambassadeur de France aux Nations unies sur Park avenue, dans l’Upper East Side, pour 70 millions de dollars, la France a jeté son dévolu sur un lieu de résidence plus abordable (7,8 millions de dollars), situé en bordure de l’East River, à deux pas des bâtiments de l’ONU. River House est une coopérative d’habitations, un type de logement où les habitants ont le pouvoir de sélectionner leurs futurs voisins.

Malheureusement pour l’émissaire français, les copropriétaires de la résidence ne souhaitent pas accueillir d’ambassadeurs dans leur quartiers, et mardi dernier, la résidence de River House se trouvait à nouveau sur le marché. Mené par Elizabeth R. Kabler, une résidente habitant au bout du couloir de l’appartement de 500 mètres carrés que l’Etat français convoitait, un groupe de copropriétaires a posé des conditions très restrictives à ce déménagement.

Dans leur collimateur, les cocktails bruyants, l’affluence d’invités, les gardes du corps armés et l’abus d’immunité diplomatique. “Ce n’est pas dans l’intérêt des résidents de la River House de cohabiter avec des ambassadeurs étrangers au-dessus des lois”, arguait Elizabeth R. Kabler dans une lettre distribuée aux copropriétaires en juin dernier.

Les agents immobiliers sont surpris par l’échec de la vente. Avant la signature du contrat, les agents immobiliers avaient spécifié aux copropriétaires que la résidence accueillerait un ambassadeur et aucune objection n’avait été émise de leur part à l’époque.

Gérard Araud, qui occupe aujourd’hui le poste de représentant de la France auprès des Nations unies, sera remplacé par François Delattre, l’actuel ambassadeur de France aux Etats-Unis, à la fin août. Espérons que d’ici là, un logement de fonction lui sera trouvé.

A lire sur le site du Wall Street Journal : Manhattan Co-op Review Foils French Buying Bid

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related