Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Antoine Roussel brise la glace à Dallas

Seul joueur français à évoluer dans la ligue nord-américaine de hockey sur glace (NHL), Antoine Roussel se fait une place au soleil au sein de la franchise des Dallas Stars. Arrivé très jeune au Canada, le natif de Roubaix espère marcher sur les pas de ses glorieux prédécesseurs tricolores Philippe Bozon et Cristobal Huet, et faire une longue carrière dans le meilleur championnat du monde.

“Antoine Roussel ? C’est un exemple, un compétiteur né qui donne tout lorsqu’il est sur le terrain”, précise tout sourire son entraîneur Lindy Ruff, connu pour être généralement avare de compliments. Arrivé sur la pointe des pieds à la franchise des Dallas Stars en juillet 2012, le natif de Roubaix a pour l’instant réussi son pari en se faisant une place au sein d’une équipe de NHL et ainsi devenir le troisième joueur français de l’histoire – après Philippe Bozon et Cristobal Huet – à se faire un nom dans la ligue. “J’ai tellement travaillé pour en arriver là que je profite chaque jour de l’opportunité qui m’a été donnée de porter le maillot d’une équipe comme Dallas”, savoure le nordiste, apprécié par les supporters pour son côté bagarreur, au propre comme au figuré. “Je n’ai pas honte de cela, ça fait partie de mon jeu”, précise-t-il avant d’ajouter que “le hockey est un sport de contact et qu’il ne faut pas se laisser marcher sur les pieds afin de se faire respecter par les joueurs”.

Et ce n’est pas seulement avec les poings que Roussel se distingue. Après un exercice 2012-2013 durant lequel il aura jonglé entre les Dallas Stars et son équipe de ligue mineure (les Texas Stars), l’ancien joueur de Nantes a réussi à définitivement s’imposer dans l’effectif de l’équipe texane, pour laquelle il a disputé 61 matches (10 buts et 11 passes décisives) depuis le début de la saison. “Je me sens très en forme et l’entraîneur ainsi que mes coéquipiers me font confiance”, constate Roussel qui reste malgré tout conscient que rien n’est encore complètement acquis. “Ce n’est que le début de ma carrière et je sais que je dois encore beaucoup prouver dans cette ligue. Mais à force de travail et de persévérance, je sais que je peux y arriver car j’aurai toujours confiance en moi”, assume-t-il. Une mentalité de gagneur que le jeune Français s’est forgée au fil des années, entre la France et le Canada.

Du Nord au Sud, en passant par le Grand Nord

Son accent, moitié du Nord, moitié Québécois sonne comme un résumé de la vie du jeune hockeyeur français. Né à Roubaix en 1989, Antoine Roussel découvre le hockey très jeune en accompagnant sa sœur aux cours de solfège, dans une école de musique située juste en face d’une patinoire municipale. Il chausse ses premiers patins à Deuil-la-Barre (95) et rejoint ensuite le club de Nantes pour lequel il jouera jusqu’en 2004. “Je suis très vite tombé amoureux de ce sport et j’ai su assez tôt que je voulais essayer d’en faire mon métier”, se rappelle Roussel. Au cours de l’année 2004, une décision familiale va changer définitivement le destin du jeune Antoine. Ses parents, qui souhaitent vivre à l’étranger, décident d’amener toute la petite famille à Mont-Tremblant, au Québec, et d’y ouvrir un Bed and Breakfast. “Je me suis retrouvé dans un pays où le hockey est une religion et j’ai pu me mesurer aux meilleurs jeunes du pays. Cela m’a permis de m’aguerrir et de progresser comme jamais”, se souvient l’international tricolore.

Au gré des rencontres en championnat de jeunes, il attire l’attention de plusieurs recruteurs à travers l’Amérique du Nord et signe son premier contrat professionnel avec les Reading Royals, une équipe basée en Pennsylvanie, en 2010. Roussel poursuit sa progression dans les ligues mineures l’année suivante sous la tunique des Bruins de Providence (Massachusetts) et des Chicago Wolves tout en effectuant des essais pour des franchises de NHL. Après un test non concluant aux Vancouver Canucks, il arrive enfin à décrocher le graal en Juillet 2012 en signant un contrat de deux ans dans la meilleure ligue du monde. “Je n’oublierai jamais le jour où j’ai disputé mon premier match avec les Dallas Stars, j’étais comme un fou”, sourit le Français. Désormais parfaitement installé au Texas, Antoine Roussel profite pleinement de son expérience à Dallas. “Je ne pouvais pas tomber dans un meilleur club. L’équipe est jeune et je progresse beaucoup. Il y a tout ce qu’il faut pour que je réussisse de belles choses”, conclut-il.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related