Subscribe

Association: dissolution de la Fondation Carnegie France

La dissolution de la Fondation Carnegie France, créée il y a un siècle pour honorer les héros civils qui, par un acte de courage, ont sauvé leurs concitoyens en danger, a été approuvée par un décret du ministère de l’Intérieur publié mercredi au Journal officiel.

En 1909, le grand industriel américain de l’acier Andrew Carnegie avait proposé à Georges Clemenceau, alors Président du Conseil, de faire don à la France d’un capital de cinq millions de francs or pour récompenser les actes d’héroïsme civil.

Pendant un siècle, cette fondation a récompensé plus de 10.000 lauréats, comme des sauveteurs en montagne ou en mer.

La Fondation Carnegie France avait été mise en place par un décret du 23 juillet 1909, créant un établissement public présidé par l’ancien Président de la République Emile Loubet.

A la fin de la première guerre mondiale, la Fondation avait participé à la reconstruction de la ville de Reims, en partie détruite par le conflit, avec la construction de la bibliothèque municipale.

En 2010, la Fondation a décidé de cesser ses activités et de léguer ses fonds restants à la Commission Franco-Américaine d’échanges universitaires et culturels Fulbright. Celle-ci a crée un prix attribué à un projet d’échanges scolaires franco-américains récompensé “pour sa capacité à faire réfléchir les élèves sur le sens de l’engagement citoyen”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related