Subscribe

Au rythme des tapas basques

Mixant cuisine et musique basques, Pintxatu, donne un peu de piment au genre, ajoutant la dimension acoustique au plaisir de cuisiner et déguster. Découvrez une des recettes sélectionnées – et le morceau qui l’accompagne – dans le recueil publié chez Miss Nyet Publishing. Cette maison d’édition a été créée par une Française installée à Chicago, Delphine Pontvieux.

C’est en dînant un soir dans un restaurant de San Sebastian, A Fuego Negro, que Fermin Muguruza, musicien emblématique de la scène rock basque a eu l’idee de mêler musique et gastronomie. On parle ici tapas, funk, reggae et hip hop. Une fusion originale, soutenue par les créations de chefs talentueux (Edorta Lamo et Inigo Cojo), de photos savoureuses et d’illustrations graphiques, le tout accompagné d’une compilation de 19 titres.

Ce recueil de recettes, Pintxatu, est publié par Miss Nyet Publishing, une société fondée par Delphine Pontvieux une Française installée à Chicago. « Pintxatu ça vient de Pinchar qui veut dire pincer. C’est un jeu de mot approprié en espagnol car pinchos est un autre mot pour tapas – de la nourriture qu’on l’on pince entre les doigts », explique la jeune femme qui est également l’auteur de ETA, Estimated Time of Arrest, un thirller en anglais dont l’action se déroule au Pays Basque.

LA RECETTE

Lumagorri Takitos au son musclé  de Asthmatic Lion Sound System (Mex-More Flu-nk Toy Selectah remix)

(Lumaggori est une marque de poulet basque élevé en plein air) 

Ingrédients
20 peaux lumagorri
3 blancs
Lumagorri
Sel
Sucre
Guacamole
4 Avocats
1Tomate
1 Oignon
Lime
Coriandre

Préparation

Etirer les peaux lumagorri entre deux plateaux grillagés avec un peu de sel et de sucre.
Mettre au four deux heures à 100 degrés celsius (32 F).
Quand elles sont croustillantes, couper en formes de cercles à l’aide d’un coupe-raisin et réserver.
Cuire les blancs à 55 degrés pendant 45 minutes et réserver. Eplucher les avocats, écraser et mélanger avec les petits dés de tomates (sans peau).
Une fois l’oignon et le coriandre émincés, ajouter le jus de lime et mettre un peu de sel.
Pour mettre au plat, chauffer dans une casserole l’huile d’olive. Y plonger une des peaux, poser sur un plateau recouvert de papier de  cellulose et plier la peau encore chaude à la main en lui donnant une forme de Taco (galette de maïs). 
Farcir avec deux tranches fines de blanc de poulet et un peu de guacamole.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Ateliers : la cuisine sans complexesAteliers : la cuisine sans complexes Depuis l’apparition de Julia Child à la télévision, au début des années 1960, les cours de cuisine française sont légion aux Etats-Unis. Ces dernières années, la tendance est moins à la […] Posted in Culture
  • Jean Joho, le businessman des cuisines de ChicagoJean Joho, le businessman des cuisines de Chicago Etoilé pour la première fois au Michelin 2012 dans son restaurant Everest de Chicago, le chef Jean Joho est des pontes de la gastronomie française aux Etats-Unis. En plus de son menu […] Posted in Culture