Subscribe

Barack Obama promet une baisse de 42 % des émissions de CO2 entre 2005 et 2030

Le président américain Barack Obama participera le 9 décembre au sommet de Copenhague sur le climat, a indiqué mercredi un responsable de son administration. Il offrira une baisse de 17 % des émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis en 2020, puis de 30 % en 2025 et de 42 % en 2030 par rapport aux niveaux de 2005.

M. Obama, dont le pays est l’un des deux plus gros pollueurs de la planète, se joint ainsi aux dizaines de chefs d’État et de gouvernement qui ont déjà accepté l’invitation du Danemark, hôte de cette conférence de l’ONU qui aura lieu du 7 au 18 décembre.

Il devait de toute façon se rendre en Europe le 10 décembre pour recevoir son prix Nobel de la paix à Oslo, pas très loin de Copenhague.

La présence de M. Obama devrait renforcer les espoirs d’un accord significatif dans la capitale danoise, tant les États-Unis passent pour avoir un rôle capital à jouer dans la lutte contre le réchauffement climatique.

M. Obama a dit au cours des derniers jours attendre de Copenhague un accord robuste et donnant lieu à des mesures concrètes et immédiates. Il a aussi dit que les discussions qu’il a eues en novembre avec les dirigeants chinois et indiens, deux autres protagonistes primordiaux, avaient permis de se rapprocher d’un tel accord.

Les États-Unis ont fait un autre geste avant la conférence en faisant savoir qu’ils étaient prêts à présenter à Copenhague des objectifs de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, même si le Congrès paraît incapable d’adopter une nouvelle législation avant l’année prochaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related