Subscribe

Basket : les supporters passionnés des Bleus ! Reportage sonore

Lors de la rencontre de basket opposant les États-Unis à la France, les Français ont fait leur boulot de supporters, acclamant les Bleus alors même que le fossé se creusait. Sans perdre espoir, ils se sont égosillés jusqu’au coup de sifflet final.

Le basket est aussi un spectacle,  surtout aux États-Unis avec ses géants et ses défilés de pom-pom girls. Ce dimanche 15 août, dans la salle mythique du Madison Square Garden où se rencontrent les équipes nationales française et américaine, les tubes commerciaux remixés résonnent autant que les interventions du speaker dans l’arène.

Si la salle comble tremble au son des cris américains, les Français ne sont pas en reste. Éparpillés dans les gradins, certains portent écharpe ou drapeau tricolore. Les fans espèrent une victoire… mais au fond, chacun sait que la supériorité américaine risque de compliquer la tâche des Bleus.

Expatriés ou touristes, ils sont venus applaudir leurs idoles. Clément, 16 ans, a abandonné ses parents pour aller au bord du terrain. Il use de tous les subterfuges pour tromper la sécurité et approcher les Bleus. Supporter, pour lui, c’est avant tout mitrailler les joueurs. Ces derniers, en action ou sur le banc, sont pris en photo sous tous les angles. Éric, son père, se dit un peu inquiet quant à l’issue du match : « Nous n’avons pas tous nos joueurs et notre défense est faible surtout face aux colosses américains. » Mais cela ne l’empêche pas d’espérer et de porter le maillot de l’équipe. Silencieux et concentré, il ne manque pas une miette de la rencontre observant chaque mouvement des Français.
Sylvain est nettement plus bruyant. Venu de Montpellier, le jeune étudiant ponctue le match d’onomatopées à peine compréhensibles et de commentaires peu objectifs. Les supporters de la formation adverse autour de lui s’amusent de ses bonds lorsque les Français reprennent le jeu.
Finalement ce n’est pas la façon dont on acclame l’équipe qui compte, mais bien d’être là avec elle.

{{a:1}}

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related