Subscribe

Bernard Slede, le bon karma de Hewlett Packard

Bernard Slede est un entrepreneur éclectique sans être excentrique. À la fois polyvalent et cohérent, ce spécialiste du capital-risque de 43 ans installé dans la Silicon Valley depuis une dizaine d’années, a commencé dans l’industrie pétrolière, pour s’intéresser ensuite aux médias puis aux nouvelles technologies et au bien-être.

Actuellement en charge du capital-risque chez Hewlett Packard, cet ancien de HEC a su s’imposer comme un moteur du rapprochement entre investisseurs et start-ups innovantes dans la région. Adepte du principe de « coopétition », contraction de coopération et de compétition, selon lequel les adversaires d’aujourd’hui peuvent devenir les alliés de demain, Bernard Slede croit fermement qu’une saine émulation entre entreprises peut favoriser l’émergence d’un effet de « pollinisation croisée », c’est-à-dire un enrichissement mutuel en termes de compétences. « Dans le domaine du business, on retrouve de plus en plus cette notion empruntée au yoga selon laquelle il existe une énergie qu’on doit partager… c’est très loin de l’approche du business des annees 50 ! » explique l’amateur de gymnastiques douces qui a su faire fructifier sa passion en un business florissant : sa société Namasta est spécialisée dans le conseil et l’aide aux professionnels du yoga, du tai chi et du pilates.

Pour Bernard Slede, la diversité de ses expériences professionnelles n’est pas synonyme d’éparpillement, mais au contraire une richesse qui fait sa spécificité : « Le fait d’avoir un œil exercé dans différents secteurs me permet de déceler des problèmes et des opportunités que les spécialistes du secteur ne voient pas forcément ».

Infos pratiques:

Site web de Namasta: www.namasta.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related