Subscribe

Bouna N’Diaye, un Français dans les coulisses du basket américain

Crâne rasé et silhouette massive, Bouna N’Diaye ne passe pas inaperçu. Avec sa société Comsport, le Français s’est imposé en quelques années comme un agent sportif incontournable dans l’univers très fermé de la NBA. Issu du monde de la finance, il revient sur son parcours atypique et donne sa vision d’un métier souvent critiqué.

Du basket de rue aux salles de la NBA, l’agent français Bouna N’Diaye s’est imposé comme l’un des plus puissants agents du basket-ball mondial. “Si l’on m’avait prédit cette position, je pense que j’aurais éclaté de rire”, sourit l’ancien basketteur. L’aventure américaine de Bouna N’Diaye commence en 2007, lorsqu’il décide de s’installer à Dallas pour se rapprocher des joueurs dont il s’occupe alors depuis Paris. “J’avais déjà quatre joueurs en NBA et c’était devenu trop difficile de gérer les affaires courantes depuis le bureau de Comsport à Paris. Les multiples allers-retours entre la France et les Etats-Unis et le décalage horaire ne me permettaient pas de m’occuper de mes clients de la meilleure manière possible”, explique-t-il.

Depuis son bureau de Plano, situé dans la banlieue de Dallas, il développe son réseau, multiplie les appels téléphoniques et prospecte aux quatre coins des ­Etats-Unis, de la France et de certains pays d’Afrique – comme le Sénégal et le Congo – en quête de nouveaux talents. Bouna N’Diaye peut être un jour au bord d’un terrain de basket à Dakar, le lendemain dans le bureau d’un conseiller financier à New York, et il enchaîne les voyages d’affaires comme ses joueurs marquent des paniers. “J’ai toujours mon passeport à la main. Je crois que j’ai cumulé tellement de miles sur ma carte de fidélité que je pourrais voyager gratuitement à vie”, plaisante-t-il. Mais cette formidable success story dans le monde de la gestion de carrière de sportifs de haut niveau a bien failli ne jamais avoir lieu.

Suite et fin de l’article à découvrir dans le numéro de juin du magazine France-Amérique. Pour vous abonner, envoyez un email à kwong@france-amerique.com ou cliquez ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related