Subscribe

BP devrait tenter dimanche de colmater la fuite de brut avec de la boue

Le ministre américain des Affaires intérieures, Ken Salazar, a émis l’espoir jeudi que le groupe pétrolier britannique BP parvienne à tenter dimanche de colmater la fuite de pétrole dans le golfe du Mexique au moyen de l’injection de boue.

“Notre espoir est que ce qu’ils appellent le colmatage du puits ait lieu dimanche”, a dit M. Salazar dans un entretien à la chaîne de télévision CNN. “Tout est fait pour s’assurer que cela se produise”, a-t-il ajouté.

Mardi, M. Salazar avait annoncé aux sénateurs américains qu’une tentative de colmatage de la fuite pourrait être tentée samedi ou dimanche.

BP, qui exploitait la plateforme pétrolière à l’origine de la marée noire dans le golfe du Mexique, a simplement indiqué jeudi dans un communiqué que l’opération destinée à colmater la fuite devrait démarrer “dans les prochains jours”.

Cette opération consiste à injecter de la boue dans le puits afin d’enrayer la fuite puis à le recouvrir d’une chape de ciment, selon le communiqué du géant pétrolier.

Cette technique pourrait être combinée à une autre opération qui avait été envisagée par le groupe pétrolier, surnommée “injection de cochonneries”. Cette technique consiste à projeter sur la fuite, à très haute pression, des débris comme des morceaux de pneus ou des balles de golf.

Le ministre des Affaires intérieures a toutefois souligné jeudi que le colmatage du puits avec de la boue n’était “pas sans risques”. Le puits de pétrole se trouve à 1.500 m de profondeur.

Du pétrole lourd est arrivé mercredi sur les côtes de Louisiane, pour la première fois depuis le début de la marée noire il y a un mois jour pour jour, et d’autres nappes de brut étaient aspirées par un courant marin en direction de la Floride, qu’elles pourraient atteindre dans les prochains jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related