Subscribe

Christophe Maincourt a pris les rênes de la chambre de commerce franco-américaine de Floride

Depuis le 13 septembre dernier, suite à la démission de Jacques Brion, Christophe Maincourt est  devenu le nouveau président de la chambre franco-américaine de Floride. Il souhaite développer le réseau des entrepreneurs français dans le sud de l’Etat afin de renforcer les affaires entre la France et Miami.

C’est une nouvelle page de son histoire qu’écrit depuis quelques semaine la French-American chamber of commerce of Florida. Après six ans à la tête de la communauté d’affaires française locale, Jacques Brion a annoncé le 13 septembre dernier qu’il quittait le poste de président de la Facc.

Professsionnel de l’immobilier, il s’était installé aux Etats-Unis en 1984. A la tête de plusieurs sociétés, dont la filiale américaine du Groupe Ferinel puis du Majestic Group, il écrit “avec un peu de regret et beaucoup de satisfaction” à ses membres, que ses activités professionnelles l’amèneraient à passer plus de temps en France qu’aux Etats-Unis dans les mois à venir.  Jacques Brion a donc passé le relais à Christophe Maincourt, élu par le conseil d’administration.

Une carrière aux quatre coins du globe

“ Je veux vraiment contribuer au renforcement des affaires entre la France et la Floride”, explique le nouveau président. Originaire de Tours, il a débuté il y a trente dans le forage pétrolier en Afrique avant de rejoindre l’univers du luxe en 1981. Directeur regional Asie/Pacifique pour les parfums Dior, Christophe prend en parallèle des responsabilités au sein de la direction de Duty Free Shoppers, le premier groupe mondial de vente détaxée basée à San Fransico.

Habitant successivement à Sydney, puis Singapour, il s’installe à Honk Kong  à la fin des années 80, lors de sa nomination en tant que directeur régional Asie/Pacifique du Groupe Cartier, puis entre au conseil d’administration. “ En 2000, après quinze ans passés en Asie, je voulais évoluer et je suis parti à Miami pour prendre la fonction de PDG du Groupe Cartier pour les Etats-Unis et l’ensemble de l’Amérique latine”, souligne Chrisophe Maincourt. Ses responsabilités s’élargissent également aux Caraïbes, lorsqu’il est promu président de Richemont, chargé du lancement des nouvelles marques de joaillerie appartenant à Cartier.

Au début de l’année 2011, Christophe Maincourt décide de se lancer un nouveau défi en montant sa propre société de distribution et de promotion des produits de luxe, et quitte Cartier. Ami de longue date de Jacques Brion, il a décidé à la rentrée de se présenter au poste de président du conseil d’administration de la Facc de Floride.

Communication, réseau et contacts avec la France

“Aujourd’hui, en tant que nouveau président de la chambre, je souhaite consolider cette plateforme de facilitation des affaires”, insiste-t-il. Sa première action sera ainsi de développer les liens et les échanges avec d’autres chambres de commerces étrangères ou locales. “J’aimerais aussi que deux fois par an nous invitions le dirigeant d’une société française ou d’un représentant du gouvernement français, de passage à Miami, pour partager des informations statégique indispensables au monde des entreprises.”

Le site Internet de la Facc devrait ainsi devenir un outil indispensable de cette nouvelle communication. Un service permettra de mieux faire connaître les entreprises présentes sur la circonscription. Afin de réfléchir sur les problèmatiques de développement des sociétés expatriées, des groupes de réflexion dans les domaines de l’agroalimentaire, des produits de luxe et du biomédical seront animés par des membres de la Facc.

Avec 150 membres, un chiffre que Christophe Maincourt souhaite doubler dans les années à venir, la Facc veut aussi renforcer son soutien aux événements dédiés à l’Hexagone dans le sud de la Floride, comme la 4e édition de la French Miami Week qui débutera le 3 novembre prochain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related