Subscribe

Climat: un responsable américain redoute un échec à Copenhague

Les négociations sur le climat de Copenhague pourraient échouer, faute notamment d’engagements suffisants des grands pays émergents, a prévenu samedi l’émissaire spécial américain sur le climat.

“Il est très possible qu’il n’y ait pas d’accord à Copenhague. C’est une négociation difficile”, a déclaré Todd Stern à la télévision britannique Channel Four, en marge d’un forum politique international organisé à Londres.

Les négociations internationales sur le climat “ont progressé, mais à un rythme bien trop lent”, a-t-il estimé.

Les grands pays émergents “prennent des mesures importantes ou sont en passe de le faire”, ce qui n’avait “jamais été le cas auparavant” et constitue “un élément très positif”, a-t-il expliqué.

Mais “nous avons besoin que la Chine, le Brésil, l’Inde, l’Afrique du Sud et d’autres reprennent ces mesures, les intensifient pour certaines, puis veillent les intégrer au sein d’un accord international”, a-t-il ajouté.

“Ils doivent persister dans leurs actions et dans l’objectif d’un accord international, comme nous le faisons. Et si nous pouvons faire cela, alors nous pourrons parvenir à un accord” à Copenhague, a-t-il conclu.

La conférence de l’ONU sur le climat prévue du 7 au 18 décembre à Copenhague doit permettre de conclure un nouvel accord sur une réduction contraignante des gaz à effet de serre pour prendre le relais du protocole de Kyoto qui s’achève en 2013.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related