Voyage

Coronavirus : les Français interdits d’entrée aux Etats-Unis

Après l'annonce choc par Donald Trump hier soir de la décision des Etats-Unis d'interdire les Européens de se rendre sur son territoire à compter du vendredi 13 mars, en raison de la pandémie de coronavirus, les Français se préparent à un casse-tête organisationnel et redoutent les conséquences économiques, notamment sur le tourisme.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email
© Business Insider

Cette mesure concerne toute personne ayant séjourné dans l’espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur arrivée aux Etats-Unis, à l’exception des Américains et des résidents permanents (titulaires d’une carte verte). L’interdiction entrera en vigueur le vendredi 13 mars à minuit (heure de Washington).

« L’Union européenne a échoué à prendre les mêmes précautions et à restreindre les voyages vers la Chine et les autres foyers », a déclaré le président américain, accusant à demi-mot l’Europe d’être responsable de la propagation d’un « virus étranger » aux Etats-Unis. Une déclaration condamnée par la Commission européenne.

« Donald Trump essaye de divertir l’attention de ses enjeux domestiques pour essayer de juguler le virus en trouvant un coupable idéal », commente Roland Lescure, député des Français installés en Amérique du Nord, au micro de France Info. « Ca va être un cauchemar organisationnel. Vous allez avoir des avions qui vont être maintenus, mais qui vont être aux tiers vides d’Américains non testés, alors que les Français qui le sont, eux, ne peuvent pas traverser. Par ailleurs, ça va avoir des conséquences importantes d’un point de vue économique sur le tourisme. »

Les voyagistes français évoquent déjà une « catastrophe ». Les Etats-Unis est l’une des premières destinations touristiques des Français — sans compter les voyages d’affaires, échanges universitaires et colloques. La ligne Paris-New York à elle seule représente plus de 5 000 sièges proposés chaque jour et dans les deux sens, l’équivalent de 2 millions de passagers chaque année.

Le trafic aérien en France a déjà baissé de 20 % depuis le début du mois de mars. Air France est « en situation d’urgence économique », a annoncé sa directrice générale, et les compagnies aériennes les plus fragiles courent un risque de faillite. « Notre vie économique, notre vie sociale, notre vie politique, notre vie civique ne va pas s’interrompre du fait de la propagation de ce virus », a déclaré le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

L’ambassade de France à Washington a relayé le numéro vert mis en place par l’Agence régionale de santé : 0 800 130 000 (gratuit, accessible 24h/24 et 7 jours/7, en français).

couv-cover-france-amerique-magazine-aout-august-2021-pop-up

Le meilleur de la culture française

Publié dans un format bilingue, en français et en anglais, le magazine France-Amérique s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la culture française et à l’amitié franco-américaine.

Déjà abonné ? Se connecter