Subscribe

Des Quimpérois à l’honneur pour la Saint-Patrick à New York

Ni la neige, ni le froid, ni les problèmes d’avion qui ont retardé l’atterrissage à New-York du bagad quimpérois du Moulin Vert n’ont eu raison de leur détermination. A l’invitation de BZH New York, une délégation de cent Bretons parmi lesquels des chefs d’entreprises et des élus locaux, a traversé l’Atlantique et enfilé le costume traditionnel pour la 252e édition de la St Patrick.

Depuis quatre ans, une délégation bretonne vient représenter les Celtes de France lors de la traditionnelle parade de la Saint-Patrick à New York. Un événement très attendu puisque pas moins de 40 millions d’Américains sont d’origine irlandaise.

Cette année encore, le comité organisateur de la parade a confié à l’association des Bretons de New York le soin de fournir un contingent armoricain à la manifestation. Les années précédentes, les villes d’Auray, de Saint-Nazaire et de Plougastel étaient invitées d’honneur. En 2013, c’est l’excellence quimpéroise (bagad et cercle en 1ère catégorie) qui a traversé l’Atlantique.

“Depuis quatre ans, on choisit chaque année des groupes qui représentent au mieux la Bretagne”, explique Charles Kergaravat, le très dynamique président de l’association franco-américaine BZH New York. Au cœur de Manhattan, 40 musiciens du Bagad du Moulin Vert et 35 danseurs de l’ensemble Eostiged ar stangala ont ainsi défilé ce samedi 16 mars.

Et c’est dans un froid glacial qu’ils ont arpenté les sept kilomètres de la prestigieuse Cinquième Avenue new-yorkaise, portant haut les couleurs de la Cornouaille. Le contingent armoricain s’est élancé sous la neige à 11 heures (heure locale) sur la 44e rue vers le nord avant de rejoindre la Cinquième Avenue en passant par la Cathédrale Saint-Patrick de l’American Irish Historical Society, située sur la 80e rue.

Une vitrine culturelle et économique

Les artistes bretons étaient emmenés par des élus locaux comme le maire de Quimper, Bernard Poignant. “La Bretagne et l’Irlande, c’est une vieille histoire séculaire depuis près de 2 000 ans. Nous considérons les Irlandais comme des cousins historiques et leur pays est aussi géographiquement très proche”, a souligné ce dernier. Marc Andro, Hervé Herry et Franck Pichon, vice-présidents de Quimper Communauté étaient également du voyage.

Plusieurs chefs d’entreprises emblématiques de la Cornouaille avaient aussi répondu présent afin de promouvoir les produits et les savoir-faire régionaux : Armor Lux (confection) ; Les Gavottes de Locmaria / Traou Mad (biscuiterie) ; Henriot Quimper (faïence) ; Ijinus à Quimperlé (capteurs électroniques). Des rencontres avec des clients et des fournisseurs américains ont ainsi eu lieu toute la semaine dernière à New York.

Pour le folklore, les festivités continuent ce samedi soir avec un énorme concert celte au Peter Jay Sharp Theater, où les artistes quimpérois se mêleront aux Irlandais, Ecossais et autres interprètes venus du sud des montagnes Appalaches aux Etats-Unis.






Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related