Subscribe

Des sénateurs démocrates et républicains veulent que les Etats-Unis et l’Otan arment l’Ukraine

Le président de la commission des Affaires Etrangères du Sénat, le démocrate Robert Menendez a estimé dimanche que les Etats-Unis et l’Otan devraient fournir des armes à l’Ukraine pour combattre l’invasion russe, une option qui selon lui pourrait être envisagée dès à présent par la Maison Blanche.

Son collègue républicain, John McCain, membre influent de cette commission et de celle des Forces armées, a également appelé ce même jour à armer les Ukrainiens. “Donnez-leurs des armes, donnez-leurs les moyens de se battre”, a-t-il lancé sur la chaîne CBS. “Il n’est plus question de rebelles séparatistes qui combattent dans l’est de l’Ukraine, mais d’une invasion russe directe (…) avec des milliers de soldats, des missiles et des chars”, a déclaré sur CNN, depuis Kiev le sénateur Menendez. “Je pense que cette option (de fournir des armes aux Ukrainiens, ndlr) pourrait très bien être envisagée dès à présent” par l’administration Obama, a-t-il ajouté.

Jusqu’à maintenant, les Etats-Unis, l’Europe et l’Otan se bornent à donner à Kiev une aide excluant des armes. Mais “on peut considérer que les circonstances ont changé”, a poursuivi le sénateur Menendez. “La Russie a violé l’ordre international établi (…) depuis la guerre froide et ignoré tous les efforts qui visaient à ce que Moscou et les autres nations ne résolvent pas leurs différends en envahissant un autre pays, pour s’emparer d’une partie de son territoire et l’annexer”, a-t-il dit. “Je pense que l’Union européenne, l’Otan ainsi que les Etats-Unis doivent considérer que la situation est radicalement différente et que nous devons donner aux Ukrainiens la possibilité de combattre et de se défendre”, a insisté le sénateur, en excluant l’envoi de troupes américaines ou de l’Otan sur place.

Il a aussi appelé à davantage de sanctions visant certains secteurs clé de l’économie russe comme l’énergie, la finance et la défense. Ce que le sénateur McCain a aussi appelé de ses voeux. L’enjeu de la situation ukrainienne va au-delà de l’Ukraine et est de portée mondiale, selon le sénateur Menendez. “Si la Russie ne paye pas un prix très élevé pour son invasion de l’Ukraine, que dirons alors les Etats-Unis face à la Chine dans le sud de la mer de Chine, à l’Iran qui cherche à acquérir des armes nucléaires ou encore à la Corée du Nord”, s’est interrogé M. Menendez. “Nous devons donc réfléchir en ayant à l’esprit nos intérêts de sécurité nationale pour préserver l’ordre international”, a-t-il dit.

Pour le sénateur McCain, le président russe Vladimir “Poutine est un ancien colonel du KGB qui cherche à restaurer l’empire russe”. “Il s’est emparé de la Crimée pour avoir cette base navale et un accès à la Méditerranée”, a-t-il dit. “Ensuite Vladimir Poutine a pensé qu’il pourrait mobiliser assez de séparatistes et de pro-russes dans l’est de l’Ukraine pour contrôler certaines zones”, a-t-il ajouté.

Vendredi, Ihor Dolhov, chef de la délégation ukrainienne auprès de l’Otan, avait indiqué que “l’Ukraine avait besoin de davantage d’aide y compris militaire”, regrettant que l’Alliance n’ait pas fourni d’armes. “Nous pouvons assurer notre propre protection, mais nous avons besoin de l’aide” des Alliés “pour arrêter l’agression” de la Russie, avait-il dit, insistant: “Nous voulons” des armes. M. Dolhov a espéré que le sommet de l’Otan des 4 et 5 septembre au Pays-de-Galles donnerait “des résultats pratiques”. L’Otan évalue à un millier le nombre des soldats russes combattant dans l’est de l’Ukraine aux côtés des séparatistes et à 20 000 le nombre de ceux massés le long de la frontière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related