Subscribe

Deux Français lancent le “Bacetti” italien à San Francisco

Depuis 2009, Alexandra et Cédric Di Donato ont lancé la fabrication d’un petit chocolat glacé sur les collines de San Francisco. Baptisée Bacetti, la confiserie aura bientôt son premier kiosque au cœur de la Silicon Valley.

Un petit carré croquant au chocolat, fourré avec de la glace. Le concept n’est pas nouveau, la recette italienne, mais deux Français ont décidé de l’adapter au marché américain. Depuis un an, Alexandra et Cédric Di Donato produisent et vendent Bacetti en Californie.

Fils d’un entrepreneur italien qui avaient investi dans des sociétés de décoration à Los Angeles, la sœur et le frère, originaires de Paris, ont émigré aux Etats-Unis au milieu des années 2000. « Notre père est décédé brutalement en 2009 », raconte Alexandra. « Avec mon frère, et la société, nous nous sommes retrouvés orphelins ».

Travaillant sous un visa investisseur, ils décident alors de recréer une entreprise à San Francisco pour rester vivre aux Etats-Unis. Leur idée : s’inspirer d’une friandise de leur enfance, les « Daidai », ces petits cubes de crème glacée, enrobés de chocolat, qui leur rappelait leurs vacances à Florence, en Italie.

« Notre recette est à base de gelato, moins gras que l’ice cream américaine, ou même la crème glacée française », assure la chef d’entreprise. « Mais le Daidai, ça ne sonnait pas très bien pour le marché américain. Alors nous avons importé l’idée, adapté la recette et changé le nom. »

Et parce que le produit ne se transporte pas bien, étant donné ses conditions de  conservation, Alexandra et Cédric ont donc ouvert une usine de fabrication à San Francisco en 2009. « Difficile de donner des chiffres exacts, mais disons que notre quantité de croisière actuelle est de 130 000 Bacettis produits par an. Tout est fabriqué entièrement à la main : le gelato est artisanal et le trempage dans chocolat, comme l’emballage dans leur petit papier. »

La gourmandise, au goût de vanille, chocolat ou lait avec des pignons de pin grillés, est aujourd’hui disponible dans certains restaurantsn mais aussi chez des distributeurs en Californie et dans le Minnesota.  Pour investir les salles de cinéma, l’équipe travaille actuellement sur la création d’une boîte de six qui s’ouvrira comme un plumier.

Elle se déguste avec le café comme le veut la tradition.« Bacetti peut aussi être considéré comme un snack à manger tout au long de la journée », insiste Alexandra. « C’est pour ceux qui veulent se faire plaisir, tout en se rafraîchissant la bouche et l’esprit. »

La prochaine d’Alexandra et Cédric étape sera, mi-avril, l’ouverture d’un kiosque dans le centre commercial de Santana Row, au sein de la Silicon Valley.

Pour en savoir plus :

http://www.bacetti.com/

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related