Subscribe

Deux frères à la conquête de la Côte Est (3/3)

Marc et Patrick Leblond, les deux frères franco-américains engagés dans la Race Across America, ont bouclé les 4 800 km en un peu plus de huit jours. Epuisés, mais heureux d’avoir relevé le défi, celui de traverser les Etats-Unis d’Est en Ouest à vélo, pour eux et pour la fondation qu’ils soutiennent.

Huit jours, 20 heures et 18 minutes. Le chrono s’arrête pour Marc et Patrick Leblond. Pas de grande foule pour les accueillir à Annapolis, juste une poignée d’amis et des membres de la famille. Suffisant pour leur donner la force de réaliser une série de pompes sur la ligne d’arrivée. Juste pour le fun. “C’était super ! On a sous-estimé certaines difficultés, surestimé d’autres. Le passage dans le désert a été particulièrement dur. Pendant deux jours, la température était en moyenne de 45°C. On a tellement bu qu’on n’avait plus de place pour se nourrir. On a passé deux jours sans manger. Ça, on ne l’avait pas vraiment anticipé”, explique Marc, le plus âgé des deux frères.

Ils s’en sont tenus au programme établi avant la course : des relais de 30 minutes ou une heure, en fonction des difficultés. Trois ou quatre heures pendant la nuit, afin de mieux récupérer. “Après deux jours, quand on roule de nuit, on ne réfléchit plus vraiment à ce que l’on est en train de faire. On tente de rester debout et de ne pas s’endormir. Je me suis presque endormi deux fois, dans le Kansas. Pendant des centaines de kilomètres, on ne voit que des champs et des lignes droites interminables. Mentalement, c’est dur.”

Au total, les deux frères ont récolté $3 500 au bénéfice de la fondation Jérôme Lejeune, une association qui effectue des recherches pour aider les personnes atteintes de trisomie 21. “On a croisé plein des gens qui nous encourageaient. Dans le Missouri, on s’est arrêté pour se reposer et une dame est venue parler à ma mère. Elle trouvait le projet génial et elle a signé un chèque pour la fondation.”

Pour l’équipage aussi la traversée a été éprouvante, mais les deux frères pourraient déjà les solliciter à nouveau l’an prochain.”Si on le refait, ce serait pour une traversée en solitaire. Mais pour ça, il faudra vraiment que l’on s’entraîne dur”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related