Subscribe

Edouard Courtial, un sarkozyste convaincu pour s’occuper des Français de l’étranger

Etoile montante de l’UMP, Edouard Courtial a été nommé ce mercredi secrétaire d’État des Français de l’étranger en remplacement de David Douillet. Un poste qui suscite toujours autant de scepticisme et de critiques.

90 jours. C’est le temps qu’aura passé David Douillet au poste de secrétaire d’état chargé des Français de l’étranger. Démissionnaire lundi, il a été remplacé mercredi par Edouard Courtial, un proche de Nicolas Sarkozy. Ami de Brice Hortefeux, il fait partie, avec l’ancien ministre de l’Intérieur de la “cellule riposte”, chargée de vanter le bilan de Nicolas Sarkozy face aux attaques de la gauche en vue des Présidentielles de 2012. Edouard Courtial est aussi délégué général aux fédérations UMP, député de la 7e circonscription de l’Oise et maire d’Agnetz. Cet homme de 38 ans, qui fait partie des jeunes montant à l’UMP, a toujours su faire l’unanimité autour de son nom dans le parti de la majorité. Au cabinet de Brice Hortefeux, on se félicite déjà de cette nomination : “C’est quelqu’un de profondément sympathique. Il est l’exemple qu’on peut être un type bien et devenir ministre”.

Titulaire d’une maîtrise en sciences de gestion à l’université Paris-Dauphine, il a d’abord travaillé en tant qu’auditeur financier chez Ernst & Young. Impliqué dans la vie politique locale, c’est tout naturellement qu’il s’est tourné vers la politique. Il adhère à 21 ans à l’UDF et est élu, sous les couleurs de l’UMP, député de la 7e circonscription de l’Oise. Âgé alors de seulement 28 ans, il est le benjamin de l’assemblée.

Nommé au poste de secrétaire d’État chargé des Français de l’étranger ce mercredi, Edouard Courtial devra faire taire les critiques qui entourent ce poste. David Douillet, son prédécesseur, avait notamment été accusé de faire du prosélytisme pour l’UMP en vue des prochaines élections des députés des Français de l’étranger, plutôt que de s’occuper vraiment des expatriés. Une accusation qui avait été mise en lumière par une vidéo du Petit Journal sur Canal +. Devant les caméras, plusieurs expatriés français en Belgique avait confirmé que lors de leur rencontre avec David Douillet, ce dernier leur avait surtout rappelé l’échéance des prochaines législatives et présidentielles. Après la démission de David Douillet lundi, le Parti Socialiste n’avait d’ailleurs pas hésité à demander la suppression de ce poste. Benoît Hamon, porte-parole du PS avait notamment parlé d’un secrétariat d’Etat “opaque (…)  entièrement destiné à organiser, aux frais du contribuable, la campagne législative de l’UMP”. Un statut de “VRP de l’UMP” que n’a même pas essayé de nier Roselyne Bachelot mercredi soir au Grand Journal de Canal +. Dans un premier temps, c’est cette image que devra donc faire oublier Edouard Courtial.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related