Subscribe

Elections consulaires : la gauche veut défendre ses valeurs à New York

La liste Français de Gauche, progressistes et solidaires a lancé ce mercredi à New York sa campagne pour les élections consulaires du 24 mai prochain. Annie Michel, tête de liste, entend faire des conseillers consulaires des conseillers municipaux de terrain qui informent et aident la communauté française.

“Ce soir, on n’aura pas Frédéric Lefebvre, on n’aura pas Jean-François Copé, on n’aura pas Carla Bruni !”. Au vu des sourires dans l’assemblée, pas de doute, c’est bien la gauche française qui s’est réunie en nombre mercredi soir à New York au café Joséphine, malgré la pluie. Quelques jours après Gérard Epelbaum (UFE-UMP), et Richard Ortoli (Français d’Amérique Ensemble), c’est Annie Michel qui a lancé sa campagne pour les élections consulaires et présenté sa liste Français de Gauche, progressistes et solidaires. Pas question de parler d’une liste PS pour la candidate qui se félicite que le Parti Socialiste, Europe Ecologie-les Verts, les divers gauche et le mouvement ADFE se soient rassemblés dès le premier tour. “On représente les valeurs de la gauche. C’est-à-dire qu’on est prêts à aider les gens, comme on le fait déjà depuis des années. On est les démocrates Obama, les démocrates Clinton”, assure celle qui était la suppléante de Franck Scemama lors de l’élection législative partielle de 2013.

Annie Michel le confie, elle est parfois “un peu timide” et est plus habituée “à aider les gens dans l’ombre”. Mais cette élection est l’occasion pour elle d’informer encore plus de gens. “Je connais mes dossiers. Je suis au conseil d’administration de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE), je suis membre du Comité Consulaire de New York pour la Protection et l’Action Sociale (CCPAS), j’aide depuis des années les professeurs qui arrivent sur le territoire américain”. D’ailleurs, elle assure qu’élue ou non, elle poursuivra son engagement.

“On est des conseillers municipaux”

La liste Français de Gauche, progressistes et solidaires espère remporter au moins deux des cinq sièges de conseillers consulaires à New York. Sur cette liste, seul 50% des candidats sont encartés au PS. Pour autant, Annie Michel confirme que les conseillers consulaires auront bien une responsabilité politique, “puisqu’ils éliront les sénateurs”. “On ne peut pas dire qu’on est apolitique donc, c’est ridicule.”

Côté programme, Annie Michel a évoqué ses priorités : le développement des programmes bilingues – et pas seulement à New York –, la totalisation des droits à la retraite pour que les périodes d’activité à l’étranger soient prises en compte, l’aide au Français les plus démunis “qui sont plus nombreux que ce que l’on croit” assure-t-elle, ou encore la prise en charge des petits problèmes techniques concernant par exemple les visas ou l’assurance-santé, afin de simplifier la vie des expatriés.

Si jusqu’à présent, l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), une assemblée consultative, a rarement réussi à avoir un poids nécessaire dans les décisions concernant les Français de l’étranger, Annie Michel se veut optimiste. “Les conseillers AFE représentaient de très grandes circonscriptions, par exemple tout le Nord-Est des Etats-Unis. Ils servaient beaucoup de relais pour les sénateurs. Les futurs conseillers consulaires seront des élus de terrain, seront plus connus des Français et pourront obtenir de meilleurs résultats”, assure Annie Michel. “On est là aussi pour aider le consulat, on est des conseillers municipaux”.

Site internet de la liste Français de Gauche, progressistes et solidaires

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related