Subscribe
piaf-the-show-ad-anne-carrere-edith-carnegie-hall-new-york

Emmanuelle Welch, profil public d’une détective privée

Pas de cicatrice visible, Cheveux châtains, Yeux marron, Taille moyenne. Nom : Emmanuelle Welch. Profession :  détective privée. Cette Française a fondé en 2004 l’agence French Connection Research, agréée par le District de Columbia et l’Etat de New York. Issue du journalisme, elle revient sur son expérience et entend lutter contre les mythes d’une profession qui préfère rester dans l’ombre.

“Un bon détective ne se marie jamais”, selon la sentence de l’écrivain américain Raymond Chandler. Emmanuelle Welch n’a pas encore embrassé la carrière de private investigator lorsqu’elle se marie et s’installe aux Etats-Unis en 1999. Elle est d’abord correspondante de presse à Los Angeles pendant dix ans pour la radio et la presse écrite. De ses enquêtes naît une frustration : pas assez de temps, connaissance parcellaire des accès aux données publiques, des formats de publication trop courts, difficultés de l’écriture. Dans la ville de Philip Marlowe, le personnage de détective privé créé par Raymond Chandler, elle donne parfois un coup de main à des détectives privés locaux. Elle passe ainsi sa journée à faire du porte-à-porte dans l’ardent South Central, à la recherche de témoins que la police aurait manqué d’interroger à propos d’une fusillade survenue deux ans plus tôt…

Suite et fin de l’article à découvrir dans le numéro de mars du magazine France-Amérique. Pour vous abonner, appelez-nous au 1-800-901-3731, envoyez un email à kwong@france-amerique.com ou cliquez ici.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related