Subscribe

En Afrique comme en Amérique, TV5MONDE se prépare au futur de la francophonie

Le patron de TV5MONDE était à New York la semaine dernière pour célébrer le lancement de la cinquième saison de 21e Siècle, un magazine de grands reportages coproduit avec la chaîne de télévision des Nations Unies. Entre une visite des studios de UNTV et une entrevue avec l’ambassadeur de la Francophonie à l’ONU, entre une photo souvenir avec le musicien Charlélie Couture et une balade dans Greenwich Village, Yves Bigot a pris le temps de s’asseoir devant un ginger ale pour discuter de ses ambitions pour la chaîne et de l’avenir de la langue française.

France-Amérique : Vous êtes directeur général de TV5MONDE depuis 2013. Comment la francophonie a-t-elle évolué en trois ans ?

Yves Bigot : Les Français sont en train de prendre conscience de l’importance de leur propre langue. C’est au moment du conflit au Mali [à partir de janvier 2013] qu’ils ont réalisé l’importance de l’espace francophone, et notamment en Afrique. La France a de l’importance dans cet espace, mais c’est une relation qui fonctionne dans les deux sens : oui, les Maliens ont besoin de l’armée française pour se protéger des Islamistes, mais la France elle-même dépend de cet espace en termes d’influence économique, culturelle, politique et militaire. C’est là que se situe l’emploi à l’avenir.

Le français est annoncé comme la langue la plus parlée dans le monde d’ici 2050…

Il y a 220 millions de francophones aujourd’hui dans le monde. Selon le rapport World Population Prospects de 2014, ce nombre doit atteindre 400 millions en 2025, et 700 à 750 millions en 2050. Il ne va pas y avoir plus de Français ou de Belges, mais plus de Congolais, de Sénégalais, d’Ivoiriens, de Camerounais, etc.

Comment la chaîne TV5MONDE prend-elle en compte ces évolutions ?

L’Afrique occupe une place considérable dans le monde de l’art contemporain, de la mode, de la littérature et de la musique—des domaines qui lui étaient encore fermés il y a relativement peu de temps. Trois pays africains sont aujourd’hui dans le top 5 des audiences mondiales de TV5MONDE [avec la France et la Roumanie] : la République Démocratique du Congo, la Côte d’Ivoire et le Mali. On ne pouvait pas trouver mieux qu’Angélique Kidjo pour présenter l’émission 21e Siècle. Elle jouit d’une immense notoriété en Afrique, elle vit à New York où le magazine est produit, et défend des causes qui nous tiennent à cœur : les réfugiés, les problématiques migratoires, le réchauffement climatique, le développement durable.

Les études montrent que les jeunes regardent de moins en moins la télévision. Quelle est votre stratégie pour pallier cette tendance ?

Aux Etats-Unis, la part des 25-35 ans abonnés à TV5MONDE reste assez stable. Toutefois, on observe qu’en Afrique, comme partout ailleurs, nos téléspectateurs nous suivent de plus en plus via leur mobile. On travaille pour adapter autant que possible la télévision aux supports mobiles et aux réseaux sociaux. En amont, notre chaîne pour enfants [Tivi5, lancée en 2009 et disponible aux Etats-Unis depuis 2012] permet à la fois de fidéliser les familles et de recruter de nouveaux téléspectateurs.

Les Etats-Unis sont historiquement francophiles. Comment TV5MONDE se développe-t-elle sur le territoire ?

Soixante pourcent des abonnés de la chaîne aux Etats-Unis ne parlent pas français. Les francophiles américains ont toujours représenté un public très large pour la chaîne. Toutefois, on ne peut pas rivaliser avec les médias américains, ni financer des campagnes de publicité aux budgets colossaux. On réalise donc des actions ciblées. Une des raisons principales d’abonnement à TV5 aux Etats-Unis, c’est la cinéphilie : on est donc partenaire de nombreux festivals américains de cinéma, où on va pouvoir toucher un public qui s’intéresse aux films français et francophones. Notre service de cinéma à la demande, lancé en 2013, est disponible dans 12 grandes villes via l’opérateur Comcast Xfinity.
Notre offre éducation de français langue étrangère, disponible pour les enseignants et les étudiants, nous permet aussi d’accompagner les programmes des écoles bilingues d’immersion. Elles ne sont plus seulement en Louisiane ou dans le Maine, mais émergent aujourd’hui dans presque tous les Etats. Dans l’Utah, par exemple, nous avons équipé avec TV5MONDE l’ensemble des établissements du programme d’immersion. Par ailleurs, nous sommes en train de négocier pour étendre aux Etats-Unis notre chaîne dédiée à l’art de vivre à la française, Style, diffusée dans le monde arabe et la zone Asie-Pacifique depuis 2015. Si, enfin, Donald Trump pouvait se mettre à parler français, ce serait une excellente publicité !

Vous pouvez retrouver le guide de TV5MONDE chaque mois dans le magazine France-Amérique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related