Subscribe

En attendant la prochaine marée noire, les entreprises françaises se placent

Une délégation de neuf sociétés françaises de dépollution, menée par Ubifrance (l’agence française pour le développement international des entreprises) s’est rendue à Houston et La Nouvelle-Orléans pour faire valoir ses compétences dans la lutte contre la pire marée noire des États-Unis… et celles à venir. Une  autre mission est prévue en 2011.

La délégation qui s’est déplacée aux États-Unis le 25 août dernier était composée d’entreprises françaises de dépollution ayant fait leurs preuves, notamment lors des marées noires de l’Erika ou du Prestige, qui ont touché les côtes bretonnes en 1999 et  2002.
La mission a été mise en place en réponse à l’appel à l’aide internationale du gouvernement américain lancé après  l’explosion de la plate-forme de BP dans le golfe du Mexique en avril dernier. Mobilisant les consulats et les chambres de commerces sur place, elle  a, selon Serge Hanoca, responsable aux États-Unis du service industrie d’Ubifrance, rempli ses objectifs :  « Mettre en contact ces entreprises françaises avec les sous-traitants des gardes-côtes en Louisiane et des compagnies pétrolières à Houston, résume-t-il. Le tout dans des délais très courts. J’ai pu constater que des contacts ont été effectivement établis ou dans certains cas renforcés. »

Si l’étape de La Nouvelle-Orléans s’est déroulée sur fond de crise, celle de Houston s’inscrivait  dans le plus long terme. Les compagnies pétrolières ont en effet annoncé qu’elles  mettraient de côté un fonds d’un milliard de dollars dédiés à la prévention et la lutte contre de futures catastrophes. Les opérations de nettoyage dans le golfe du Mexique ont coûté huit milliards de dollars à BP. Des chiffres très parlants pour les sociétés françaises de dépollution qui frappent à la porte du marché américain. Pour certaines d’entre elles, la marée noire de BP a permis d’ accélérer le mouvement. C’est le cas d’Ecoceane qui a  huit bateaux opérant dans le golfe et de Thomsea, basée en Vendée, qui a créé son antenne américaine, Thomsea International, cet été. Ces deux sociétés faisaient partie de la délégation menée par Ubifrance.
« Pour vendre aux États-Unis, il faut s’y implanter, remarque Vincent Dupin, vice-président de Thomsea International. Si vous regardez l’annuaire des sociétés de dépollution, vous constaterez qu’elles sont, pour la plupart, anglo-saxonnes. »
Dès juillet dernier, Thierry Thomazeau, le patron de Thomsea,  s’était déplacé  dans les États de Floride, Alabama et Louisiane pour présenter son matériel – un filet  « idéal pour ramasser du pétrole visqueux » qui s’adapte sur des chaluts de pêche.  Mais il n’avait pas pu faire de démonstrations en mer. « Il a été déçu car le système de réponse aux marées noires aux États-Unis n’est pas le même qu’en France, où toutes les personnes de bonnes volontés peuvent se rendre sur place et aider, comme c’était le cas lors du naufrage du Prestige », explique Vincent Dupin.

Bien que Thomsea International soit déjà présent sur le terrain, Vincent Dupin estime  que les rencontres organisées à La Nouvelle-Orléans et à Houston ont été utiles pour sa compagnie. « On a pu identifier deux sous-traitants de compagnies pétrolières désireux de nous rencontrer, dont Gulfrim Navigation, basé à Abbeville en Louisiane. »

Le grand absent de cette semaine  de présentation aura été British Petroleum. À l’origine de la catastrophe qui a mené à l’appel à l’aide internationale des Américains, BP n’a pas répondu à l’invitation d’Ubifrance … Selon Vincent Dupin, BP devrait monter une société de rénovation du golfe en Louisiane.

Les  perspectives  pour les entreprises françaises dans le secteur du nettoyage des pollutions aux États-Unis semblent en tout cas assez bonnes pour qu’Ubifrance prépare une seconde mission, prévue dans le courant du premier semestre 2011. La nouvelle de l’explosion d’une plate-forme au large de la Louisiane, le 2 septembre, même sans conséquence, est un nouveau rappel que la pire marée noire des États-Unis n’est sans doute pas la dernière.

http://www.ubifrance.com/us/

http://www.cleangulf.org/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related