Subscribe

100 m nage libre: Alain Bernard, premier nageur de l’Histoire sous les 47 secondes

Le champion olympique 2008 du 100 m nage libre Alain Bernard a battu le record du monde de sa distance fétiche en 46 sec 94/100, pour devenir le premier de l’Histoire à passer la barre symbolique des 47 secondes, en demi-finales des Championnats de France de natation jeudi à Montpellier (sud).

Bernard s’est emparé de la marque détenue depuis le 13 août 2008 par l’Australien Eamon Sullivan (47.05), établie lors des jeux Olympiques à Pékin.

“Je savais en venant ici que les conditions étaient réunies pour faire quelque chose. J’ai pris beaucoup de plaisir. Etre le premier sous les 47 secondes, c’est mythique… Et tout ça avec la combinaison de mon équipementier (Arena)”, a déclaré Bernard à sa sortie du bassin au micro d’Eurosport.

Après avoir réalisé l’exploit, Bernard a été acclamé par le public qui a rempli les tribunes de la piscine Antigone, et d’un geste des deux mains a pointé les doigts vers lui pour signifier qu’il l’avait fait.

Bernard avait été le deuxième de tous les temps à nager sous les 48 secondes après le Néerlandais Pieter van den Hoogenband lors des Championnats d’Europe en mars 2008 à Eindhoven où il a abaissé deux fois la marque mondiale, équipé de la combinaison LZR de Speedo.

C’est la quatrième fois de sa carrière que Bernard bat le record du monde de la distance-reine en grand bassin.

A Montpellier, il a nagé avec un tout nouvel équipement de son nouvel équipementier depuis janvier (Arena) qui n’a pas encore reçu l’homologation de la Fédération internationale.

En cas de non-homologation de la tenue, le record du monde de Bernard ne sera pas validé.

Après avoir décroché le titre suprême à Pékin, Bernard avait annoncé qu’il s’était fixé comme objectif pour cette nouvelle année de chasser la barre des 47 secondes.

Bernard ne joue pas à Montpellier sa qualification sur 100 m nage libre pour les Mondiaux cet été à Rome alors qu’il est sélectionné d’office sur la distance.

Plus grand rival tricolore sur la distance, Amaury Leveaux a signé le deuxième temps des demi-finales en 47 sec 76/100, le meilleur chrono de sa carrière.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related