Subscribe

18 ans de prison pour avoir piraté ses voisins

Un Américain a été condamné à 18 ans de prison pour avoir fait vivre un enfer à ses voisins en écrivant de faux messages à leur nom après avoir piraté leur réseau internet sans fil, a rapporté mercredi la presse locale.

Le juge Donovan Frank a condamné mardi Barry Ardolf, 46 ans, après avoir entendu le témoignage de ses voisins, notamment de la mère de famille Bethany Kostolnik. “Quand il a commencé à en vouloir à ses voisins, il a transformé sa colère en une campagne de terreur calculée”, ont écrit les procureurs.

L’affaire commence en août 2008 quand les Kostolnik, qui viennent d’arriver dans ce quartier de la ville de Blaine  dans le Minnesota, ont été amenés à dénoncer leur voisin Barry Ardolf à la police parce qu’il avait pris leur fils de quatre ans dans ses bras pour l’embrasser sur la bouche.

En guise de représailles, M. Ardolf a piraté le réseau internet sans fil de ses voisins et créé de fausses adresses électroniques pour envoyer des messages osés et des photos de pornographie infantile aux collègues de bureau et chef de Matt Kostolnik, le père de famille, rapporte le Minneapolis Star Tribune.

Barry Ardolf a ensuite envoyé des courriels menaçants au vice-président américain Joe Biden, toujours au nom de Matt Kostolnik, ce qui a permis aux enquêteurs de découvrir le pirate.

L’accusé avait trouvé un accord avec les procureurs pour plaider coupable, ce qui lui aurait valu entre deux et cinq ans de prison, avant de revenir sur sa décision et de renvoyer son avocat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related