Subscribe

70 vols annulés en Europe à cause du nuage de cendres

Près de 70 vols ont été annulés en France dimanche en raison de la fermeture d’une partie des espaces aériens du Portugal et de l’Italie due au nuage de cendre islandais, mais l’espace aérien français restait ouvert malgré la présence de cendres au-dessus du territoire.

La direction générale de l’aviation civile (DGAC) a confirmé que l’espace aérien français ainsi que les aéroports resteraient ouverts dimanche, après avoir effectué plusieurs vols d’inspection en région parisienne qui n’ont montré “aucune anomalie”.

Toutefois, les cendres se trouvaient bel et bien dimanche matin au-dessus du sol français “entre la Garonne et la Loire” et “devraient remonter un peu plus dans la soirée, pratiquement jusqu’à Paris”, selon Philippe Métayer, ingénieur prévisionniste à Météo-France. Ces cendres n’étaient cependant “pas jugées suffisamment concentrées pour provoquer des conséquences sur le trafic aérien”, selon Météo-France. “Il n’y a pas de problème pour l’instant”, a assuré à l’AFP Philippe Métayer.

Pour l’instant, l’hypothèse d’une perturbation du trafic la semaine prochaine semble écartée par la DGAC, qui a évoqué dans un communiqué de “bonnes perspectives” concernant l’espace aérien français “dans les jours à venir”.

Une nouvelle paralysie est particulièrement redoutée sur la Côte d’Azur à l’approche du Festival de Cannes, qui s’ouvre mercredi, et où de nombreuses personnalités du monde entier sont attendues.

La fermeture de l’espace aérien du nord-ouest de l’Italie et d’une partie du Portugal, dans les régions de Lisbonne et de Porto a toutefois obligé les compagnies aériennes à annuler les vols à destination ou au départ de ces deux pays, ainsi que certains vols sur l’Espagne dont le trafic revenait progressivement à la normale.

Une “petite trentaine de vols” a ainsi été annulée dans les aéroports parisiens, selon Aéroports de Paris, une vingtaine a été annulée à Nice, et 18 vols ont été supprimés à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry “ce qui représente moins de 5% du trafic”, a précisé un porte-parole.

A Toulouse, sur une vingtaine de vols prévus au départ et autant à l’arrivée en matinée seul un aller-retour de la compagnie Easyjet a été annulé, et à Bordeaux, quatre vols ont été supprimés.

La Direction générale de l’aviation civile (DGAC) avait prévenu que plusieurs vols risquaient d’être annulés dimanche mais que le trafic aérien dans son ensemble devait “s’écouler normalement”.

Si les vols annulés concernent principalement ceux à destination de l’Italie et du Portugal, certaines compagnies Low-cost ont supprimé également des vols qui devaient desservir d’autres pays comme l’Angleterre ou les Pays-Bas.

“Quand un avion est bloqué dans un aéroport fermé, il ne peut pas revenir dans son aéroport d’origine pour assurer les autres vols, avait expliqué une porte-parole de Ryanair, donc plutôt que d’avoir un avion bloqué, des compagnies préfèrent avoir leurs avions de retour à leur base naturelle pour pouvoir assurer le trafic dès qu’il reprend”. “On reste bien évidemment en veille”, a précisé le porte-parole de la DGAC.

Le volcan islandais Eyjafjöll, entré en éruption le 14 avril, avait paralysé une grande partie du trafic aérien européen pendant une semaine, bloquant des dizaines de milliers de passagers.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related