Subscribe

À Minneapolis, un séjour forcé aux airs de vacances pour des petits Parisiens

De retour d’un voyage scolaire à Portland, Oregon, les élèves de CM2 d’une école parisienne se sont retrouvés bloqués jeudi dernier à l’aéroport de Minneapolis. Leur vol pour la France annulé à cause du volcan islandais, ils ont été pris en charge par la French Academy of Minnesota. Un élan de solidarité qui a transformé la galère en bons souvenirs. Parti en priorité, le groupe est arrivé sous les ovations mercredi matin à Roissy.

Les enfants auraient dû ne prendre l’avion que jeudi 22 avril pour atteindre – enfin – leur destination vendredi 23, mais le vol pour Paris qu’ils attendaient depuis six jours, a pu être avancé et l’escale à Amsterdam a pu être évitée. « Tout le monde avait peur de se retrouver encore en carafe, explique Véronique Liebmann, directrice et fondatrice de la French Academy of Minnesota à St Louis Park. C’est elle qui a organisé pendant près d’une semaine le séjour du groupe d’élèves parisiens coincés à l’aéroport de Minneapolis. «  Heureusement, poursuit la directrice, mardi matin à 9 heures j’ai reçu un appel de Delta Airlines me demandant si les enfants pouvaient être à l’ aéoroport à 13 h pour prendre le vol de 15 h 40… » Les enfants, 43 en tout, âgés de 10 ans, étaient répartis dans 15 chambres de l’hôtel Hilton où ils étaient hébergés depuis jeudi dernier. Ils ont donc refait en vitesse les valises qu’ils avaient récupérées deux jours auparavant… « Ils étaient vraiment contents de repartir mais en même temps certains étaient presque déçus de ne pas suivre jusqu’au bout le programme qu’on leur avait concocté… »

Les CM2 de l’école Les Francs-Bourgeois à Paris n’ont pas eu le temps de s’ennuyer pendant ces vacances forcées. « Il fallait s’assurer de deux choses, explique Véronique Liebmann. D’abord qu’ils soient logés dans de bonnes conditions. Ensuite, il fallait les occuper ! »

La directrice était elle-même à Chicago pour la commission des bourses scolaires du consulat lorsqu’elle a reçu le coup de téléphone l’informant qu’un groupe, de retour d’un voyage linguistique à la French American International School de Portland, était bloqué à l’aéroport de Minneapolis. À distance et avec l’aide de son équipe sur place, elle a réussi à assurer la logistique pour le soir même et les jours suivants. Elle a contacté Gérard Viardin, directeur du Marquette Hotel, qui a arrangé l’hébergement au Hilton (à prix réduits), et a réglé les problèmes de repas et de transports.

Du côté des enfants, les larmes ont vite séché… Le vendredi, ils ont d’abord passé une première journée à la French Academy of Minnesota (cliquez ici pour lire l’article du Star Tribune )puis un parent d’élèves a décroché des billets gratuits pour le zoo le week-end. Le lundi, ils ont retrouvé les bancs de la petite école française d’immersion qui propose des cours de la maternelle au CM2. « Cela a vraiment été une expérience de partage, se réjouit Véronique Liebmann… Les élèves ont d’ailleurs été répartis dans plusieurs classes à leur demande et certains se sont retrouvés avec les petites sections. Ils se sont régalés. » (Cliquez ici pour voir le reportage de la chaîne locale)

Et ils ont mis la main à la pâte puisque ce sont eux qui ont préparé la prochaine newsletter de la FAMN, avant leur départ. Véronique Liebman a suivi en ligne  le statut du vol direct de ses protégés et a reçu des nouvelles dès leur arrivée. « Ils ont éte accueillis comme des héros, » s’exclame-t-elle. ( cliquez ici pour lire le compte rendu de leur retour sur le site de l’école Les Francs-Bourgeois)

Le chef d’établissement sait que des liens forts ont été établis entre son école et ces invités suprises, dont les parents ont vite compris, malgré la distance, qu’ils étaient entre de bonnes mains… « Les enfants ont laissé des petites notes de remerciement sur leurs oreillers », s’émeut-elle avant d’ajouter : « Certains se verraient bien revenir en vacances et j’ai même eu un entretien avec un des enseignants encadrant le voyage qui pourrait nous rejoindre à la rentrée… »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related