Subscribe

A San Francisco, Bertrand Delanoë courtise Twitter

Bertrand Delanoë, en déplacement à San Francisco, a rencontré hier le cofondateur de Twitter, qui lui a annoncé l’ouverture d’une antenne du réseau social à Paris.

Jack Dorsey, à Bertrand Delanoë :”Thank you for visiting us, Mayor. It was an honor. See you in Paris”. Bertrand Delanoë à Jack Dorsey : “Pleasure to meet you. See you soon in Paris. The place to be !” Cet échange de politesses via Twitter entre Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter, et Bertrand Delanoë, le maire de Paris en visite à San Francisco, cache un scoop. Au printemps prochain, le célèbre réseau de microblogging ouvrira un petit bureau à Paris. Jack Dorsey a profité de la visite du maire de Paris au QG de Twitter, le 27 septembre au matin, pour lui annoncer la nouvelle.

Paris by Tweet

Avec 34 675 “followers”, Paris est, avec New York, la municipalité la plus populaire sur Twitter. La City of Light peut également se targuer d’être la première ville au monde à afficher ses tweets dans la rue sur un totem digital, conçu par le fabricant de mobilier urbain JCDecaux et localisé rue de Rivoli, à quelques enjambées de l’Hôtel de ville.

“Ce que j’ai voulu transmettre à Jack Dorsey, c’est le dynamisme de Paris et son adhésion à l’innovation. Mais manifestement, [ce dernier] a conscience que Paris est une ville qui bouge. Il connaît Vélib et autolib”, raconte Bertrand Delanoë. “J’ai surtout voulu lui dire à quel point il serait bienvenu à Paris et que je mêlerais bien ses projets parisiens à l’ambiance parisienne. Il faut que Twitter à Paris soit associé à des moments de folie, de jubilation et à des événements comme Nuit blanche. Nous avons aussi parlé de démocratie participative, Twitter n’étant pas seulement un instrument technologique mais aussi un outil qui permet aux gens de prendre la parole”, précise-t-il.

Création de start-up

Le maire de Paris s’est également rendu à Parisoma, un espace de travail collaboratif en réseau, localisé à quelques blocs du nouveau siège de Twitter. Parisoma a été créé en 2006 à San Francisco par Stéphane Distinguin, l’entrepreneur français qui a cofondé la Cantine, un haut lieu parisien de l’économie numérique. Au cours de cette visite, Bertrand Delanoë s’est entretenu avec des jeunes entrepreneurs français qui se sont installés à San Francisco pour profiter de l’écosystème unique de la région, propice à la création de start-up. “Si j’avais leur âge, j’aurais peut-être fait pareil”, confie-t-il. “Il faut bien qu’il y ait un côté sympa à la mondialisation”.

Et de préciser que Paris regorge également de pépinières à start-up, à qui la mairie de Paris fournit une aide au logement, et s’est peuplée de talentueuses jeunes pousses. “Quand Paris est réveillée, quand Paris n’est pas dans l’autosatisfaction – genre on est les plus beaux du monde –  quand Paris se met dans la compétition alors Paris est extraordinaire et Paris a des atouts”, estime-il.

Le maire de Paris recense désormais plus de “followers”  que le maire de San Francisco : 19 918 contre 18 759 pour Edwin Lee à l’heure où nous publions cet article. Sa visite chez Twitter et les tweets qu’elle a générés ont contribué à booster sa cote de popularité sur le réseau de microblogging. Mais les maires des sister cities que sont San Francisco et Paris ont encore bien du chemin à faire avant de rattraper Jack Dorsey, qui comptabilise quant à lui plus de 2 millions de followers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related