Subscribe

Accident d’autocar : ni malaise ni alcool pour le chauffeur

L’autopsie réalisée sur le corps du chauffeur décédé dans un accident d’autocar belge en Suisse, qui a fait 28 morts mardi, n’a pas révélé de trace d’alcool et n’a pas permis d’étayer l’hypothèse d’un malaise, a annoncé vendredi la justice helvétique.

“Il n’y a pas de présence d’alcool dans l’organisme du chauffeur” et “pas d’élément permettant d’étayer une cause de malaise. On en saura plus dans les semaines qui viennent”, a précisé le procureur Olivier Elsig lors d’une conférence de presse. “En l’état, deux hypothèses demeurent: la cause technique liée à une défectuosité du véhicule (et) la cause humaine consécutive à une erreur ou à une inattention”, a indiqué M. Elsig.

Concernant la théorie, reprise par les médias, qu’une manipulation d’un DVD aurait conduit à l’accident, M. Elsig a insisté n’avoir “à ce jour aucun témoignage d’un enfant ou d’une personne ayant vu le chauffeur manipuler le DVD ou autre chose”. Alors que l’enquête se poursuit, 20 des 24 enfants blessés dans l’accident avaient regagné vendredi leur pays après le transfert en Belgique des douze derniers à être encore hospitalisés dans des hôpitaux du canton du Valais.

“L’ensemble des enfants hospitalisés dans les hôpitaux valaisans a été transféré en Belgique”, a annoncé vendredi la porte-parole de l’Hôpital du Valais, Florence Renggli, lors d’une conférence de presse. Douze enfants ont été transportés vendredi dans des jets médicalisés de la Rega, le secours aérien suisse. Huit avaient déjà pu regagner leur patrie jeudi.

Trois autres enfants demeurent hospitalisés à Lausanne (canton de Vaud) et “leur état reste préoccupant”, a indiqué Mme Renggli. Un autre enfant se trouve toujours à l’hôpital de l’Ile à Berne mais “ses jours ne sont pas en danger”, a-t-elle ajouté.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related