Subscribe

Accident de la vallée de la Mort : la conductrice risque deux ans de prison

Dans une interview accordée à France-Amérique, Arthur Maillet, procureur du Comté d’Inyo en Californie, explique que Nassera Soudani, la conductrice du minibus à l’origine de l’accident fatal à deux adolescentes françaises le 22 août dernier, risque 2 ans de prison en cas de procès. Il n’a en revanche pas encore décidé s’il ferait juger l’affaire.

Le 22 août dernier, Léa Baldaccini et Orane Pozzo di Borgo, deux jeunes Françaises de 17 et 15 ans, sont décédées dans un terrible accident de minibus près de la vallée de la Mort en Californie. Trois autres jeunes, également originaires de France, ont été blessés dans ce drame de la route. Nasserra Soudani, la conductrice, avait perdu le contrôle du véhicule après s’être endormie au volant. Elle risque  deux ans de prison au maximum si elle est reconnue coupable d’homicide par négligence.

Arthur Maillet, procureur du comté d’Inyo où s’est déroulé l’accident, a décidé, le 25 septembre dernier, de poursuivre Nassera Soudani pour un « délit mineur » : «  Dans ce drame, il n’y a pas eu de négligence majeure », explique-t-il. « Elle n’était pas sous l’influence de l’alcool ou de la drogue. Elle n’a pas fait d’excès de vitesse. Elle s’est endormie. Dans ce contexte, nous n’avons rien en notre possession qui nous permette de prouver que la conductrice s’est rendue coupable d’une infraction majeure, selon les termes définis par la loi de Californie ».

Dans ce contexte, Nassera Soudani pourrait écoper d’une année de prison pour chacune des deux morts causées par l’accident. À l’heure actuelle, aucun mandat d’arrêt n’a été lancé contre la femme qui est rentrée en France, et Arthur Maillet reconnaît qu’il ne pourra pas faire une demande d’extradition pour un délit considéré comme mineur. Il n’a pas encore décidé s’il ira jusqu’au procès pour tenter de faire condamner Nassera Soudani par contumace. « Il s’agit d’une question de ressources », poursuit-il. « Nous allons voir si nous avons assez d’éléments à charge avec le témoignage des forces de l’ordre. Dans le cas contraire, nous devrions faire venir des témoins à nos frais ».

Le procureur reconnaît avoir hésité à poursuivre Nassera Soudani en raison des problèmes logistiques que ce cas implique, mais avoir finalement décidé de le faire pour tenter de « rendre justice » aux familles qui ont perdu un proche. Il mentionne également la possibilité pour l’entourage de Léa Baldacini et d’Orane Pozzo di Borgo d’entamer une procédure civile aux États-Unis pour tenter d’obtenir des dommages et intérêts de la part de la conductrice, voire de la société Cousins d’Amérique, qui avait organisé le voyage.

En France, Nathalie Baldaccini accuse Cédric Javault, directeur de Cousins d’Amérique, d’avoir fait preuve de négligence. Dans le blog qu’elle a créé en hommage à sa fille, elle raconte avoir reçu de la part du tour opérateur une enquête de satisfaction quelques jours après l’accident tragique. Une pratique qu’elle dénonce comme « inappropriée, indécente et sans dignité. » Auprès de la presse française, elle s’est insurgée : « Nous sommes outrés, scandalisés. La direction de cette société ne cesse de bafouer la mémoire de nos enfants. On nous les tue chaque fois un peu plus ».

Cédric Javault, directeur de Cousins d’Amérique, admet que c’est une « très grosse erreur, du n’importe quoi même. » « Le responsable de l’envoi de ses questionnaires n’a pas réalisé, ajoute-t-il. Je prends néanmoins personnellement la responsabilité de cette grosse bourde. Nous nous sommes excusés très rapidement auprès des familles, mais quand c’est fait c’est fait. » Il s’accorde également à dire que les relations avec les familles des blessés sont « plutôt bonnes », mais « qu’il n’y en aucune avec celles des enfants décédés. ». Il avoue également ne pas avoir de contact personnel avec Nassera Soudani, la conductrice du van, à part via son avocate et imagine bien « qu’elle ne doit pas être très bien sur le plan psychologique ».

Les familles de Léa Baldaccini et Orane Pozzo di Borgo ont également porté plainte contre Cousins d’Amérique. Cédric Javault approuve et « trouve les démarches judiciaires des familles totalement légitimes », avouant qu’il « comprend que les victimes aient besoin d’être éclairés sur les faits et que la société assumera ses responsabilités morales, civiques ou pénales. » Cependant, le directeur de Cousins d’Amérique affirme que sa société « ne va pas pour autant arrêter son activité et poursuivre les voyages aux États-Unis, malgré le terrible échec de ce dernier. Nous allons continuer et essayer d’améliorer les conditions des voyages et j’assure que la sécurité est un des éléments cruciaux dans notre métier. Les États-Unis sont une destination privilégiée de notre catalogue depuis 20 ans, et nous sommes les leaders, je ne pense pas que cela soit par hasard. » Il termine en jugeant que les blogs créés par les parents d’Orane et Léa sont « leurs vérités, et pas forcément la vérité. Leur réaction est légitime, mais parfois cela va un peu loin. »

Le blog de Nathalie Baldaccini, la mère de Léa :

http://www.leamonamour.com/

Les dernières photos de Léa Baldaccini durant son voyage aux États-Unis :

http://www.leamonamour.com/15-index.html

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related