Subscribe

Accident de train à Los Angeles: Veolia se défend

Mis en cause dans l’accident de train qui a coûté la vie à 25 personnes vendredi dernier à Los Angeles, le groupe français Veolia a affirmé que ses conducteurs recevaient une formation de “haut niveau”. Deux sénatrices démocrates californienne ont introduit, mardi, une proposition de loi sur les systèmes de freinage des trains américains.

Le groupe français Veolia Transport a affirmé mercredi que ses personnels recevaient des “formations de haut niveau”, après avoir été mis en cause dans un accident de train au Etats-Unis survenu vendredi, qui a coûté la vie à 25 personnes et en a blessé 134.

Veolia Transport, qui exploite le train de banlieue impliqué dans la catastrophe, “rappelle que l’entreprise n’a jamais connu un accident de cette ampleur, s’assure des formations de sécurité de haut niveau de ses personnels et dispose d’un programme d’assurances qui couvre l’ensemble de ses activités et notamment les accidents ferroviaires”, a écrit la branche de Veolia Environnement.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le conducteur du train de banlieue qui circulait près de Los Angeles avait brûlé un feu rouge et les mesures de sécurité n’ont pu éviter sa collision avec un train de marchandises.

Dianne Feinstein, sénatrice démocrate de Californie, a estimé dans un communiqué que le drame “aurait pu être évité s’il y avait eu un système de contrôle actif du train”, ajoutant qu’il s’agissait de “négligence pure et simple”. Mardi, l’élue a introduit avec sa collègue de parti Barabara Boxer une proposition de loi au Congrès qui révoit de rendre obligatoire des systèmes de freinage automatique sur tous les trains américains au cas où un conducteur ne respecterait pas des signaux.

Le Bureau américain de la sécurité du transport américain (NTSB) enquête aussi sur des affirmations rapportées par une chaîne de télévision locale, selon lesquelles le conducteur du train était en train d’envoyer un message sur son téléphone portable quand l’accident s’est produit. Veolia précise en outre que le NTSB “a recommandé à toutes les parties prenantes de ne pas communiquer sur les causes de l’accident tant que cette enquête n’a pas été conclue”. Cet accident est la plus grave catastrophe ferroviaire aux Etats-Unis depuis 1993. Avec plus de 80.000 employés et un chiffre d’affaires de 5,6 milliards d’euros en 2007, Veolia Transport est implanté dans 30 pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related