Subscribe

Accord pour la restructuration de General Motors

Les détenteurs de la dette obligataire de General Motors (GM) ont approuvé le nouveau plan du Trésor américain visant à restructurer le constructeur automobile au bord du dépôt de bilan, a affirmé dimanche le New York Times.

L’Etat américain avait donné jusqu’à 17H00 samedi à des créanciers du groupe, les détenteurs de dette obligataire non garantie, pour se prononcer sur son ultime proposition. Ce délai avait expiré sans que le Trésor ne communique sur la décision des créanciers.

Au terme de cette proposition, les créanciers s’étaient vu offrir 25% du “nouveau GM” s’ils soutenaient ce plan devant le tribunal. Le Trésor contrôlerait dans un premier temps 72,5% du groupe restructuré.

Citant des sources proches du dossier, le journal a indiqué que légèrement plus de 50% des détenteurs des 27,2 mds USD de la dette obligataire de GM s’étaient prononcés en faveur du plan américain de restructuration de l’entreprise.

Parmi eux, selon le New York Times, figure un comité officieux d’investisseurs détenant environ 20% de l’ensemble des obligations. En cas d’échec de ce plan, le constructeur automobile avait averti les créanciers qu’ils risquaient de perdre l’essentiel de leur mise. Le Trésor les avait aussi informés que, dans cette situation, le montant des nouveaux titres attribués aux créanciers serait “réduit substantiellement ou éliminé”.

Le plan gouvernemental prévoit la vente rapide des actifs sains du groupe à un “nouveau GM”, qui sortirait rapidement du processus de faillite. En revanche, les actifs délaissés et les engagements du groupe resteraient logés dans un “ancien GM”, dont la liquidation sous contrôle judiciaire pourrait prendre des années.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related