Subscribe

Adam Gopnik : le « Parisien » du New Yorker

Depuis jeudi soir, New York University accueille la première édition du Festival of New French Writing, un cycle de rencontres littéraires entre auteurs français et américains, mis sur pied par Culturesfrance, préparé par le journaliste français Olivier Barrot et l’universitaire américain Tom Bishop et coorganisé par les services culturels de l’ambassade de France. Olivier Rolin et E.L. Doctorow ont été choisis pour donner jeudi 26 février le coup d’envoi du festival, qui accueille également Emmanuel Carrère, Bernard-Henri Lévy, Frédéric Beigbeder ou encore Marie Darrieussecq, côté français. Côté américain, on retrouvera Edmund White, Chris Ware ou encore Philip Gourevitch.

Rencontre avec l’Américain Alan Gopnik, qui sera en conversation aujourd’hui à 14 h avec Marie Darrieussecq.

« J’ai bien fait mes devoirs. » Jusqu’à récemment, Adam Gopnik n’avait pas lu une ligne de Marie Darrieussecq qu’il rencontrera le 27 février à New York dans le cadre du festival of New French Writing. En découvrant le travail de l’écrivain français, le journaliste américain se dit sensible à la méditation de Marie Darieussecq sur « le dialogue entre notre vie naturelle comme animaux et notre vie naturelle comme esprits. »

Plume du New Yorker depuis 1986, Adam Gopnik a été le correspondant du prestigieux hebdomadaire américain à Paris pendant les années Chirac, de 1995 à 2000. Du quotidien de cette vie parisienne à la lisière du Jardin du Luxembourg avec sa femme et son premier enfant, il a tiré un récit candide, Paris to the moon, devenu depuis un best-seller. Cette parenthèse hexagonale refermée, il reste marqué par « le respect pour la vie de l’esprit » et estime que les écrivains en France sont « pris au sérieux » et tiennent encore une place à part, qu’ils n’ont pas (ou plus) aux États-Unis.

Élevé à Montréal, « francophile depuis l’enfance », adolescent, il voyage en France où il fait de premières expériences gastronomiques troublantes. À 52 ans, il continue à suivre de loin l’actualité française, et balade un œil curieux sur les frasques de Nicolas Sarkozy ou de l’humouriste Dieudonné.  Son confrère de Time Magazine, Donald Morrison, auteur d’un article retentissant l’an dernier sur la mort de la culture française, ne trouve pas grâce à ses yeux. « Je ne comprends pas comment un Américain peut affirmer que la littérature joue un rôle moins important en France qu’en Amérique », avoue-t-il, perplexe.

Considéré désormais comme expert « in all things French », Adam Gopnik a depuis rédigé des introductions à la correspondance de Proust et à une nouvelle traduction des Misérables, et publié une anthologie littéraire d’Américains à Paris. L’écrivain new-yorkais admet volontiers l’influence de la littérature française, « sur mon esprit comme sur ma vie ». Les écrivains français, de Proust à Camus, explique-t-il, ont bouleversé sa compréhension du monde. « Je suis aussi très attaché à la littérature française ordinaire, pas uniquement aux classiques : elle m’ouvre une porte sur la France contemporaine, » ajoute-t-il.
Celui qui retourne souvent en France note avec malice, « en fait, la France est l’une des dernières civilisations qui apprécie la littérature autant que moi. »

Informations pratiques

Adam Gopnik vient de publier fin Janvier, Angels and Ages : a short book about Darwin, Lincoln and modern life, une méditation sur le langage du libéralisme tel qu’il a émergé au XIXème siècle. Il termine également The steps across the water, son deuxième livre pour enfants, qu’il a écrit pour sa fille et qui sortira aux États-Unis à Noël 2009.

Agenda de l’événement :

Tous les événements ont lieu au Vanderbilt hall, 40 Washington square sud, au coin de Mcdougal street
Traduction simultanée disponible — accès gratuit

Jeudi
19h00 ouverture
19h30 Olivier Rolin – E.L. Doctorow présenté par Benjamin Anastas
20h45 Marie N’diaye – Francine Duplessix Dray présenté par Lila Azam Zanganeh

Vendredi
14h00 Marie Darrieussecq – Adam Gopnik présenté par Deborah Treisman
15h15 Abdourahman Waberi – Philip Gourevitch présenté par Lila Azam Zanganeh
16h30 Bernard-Henri Lévy – Mark Danner présenté par Caroline Weber
19h00 Jean-Philippe Toussaint – Siri Hustvedt présenté par Olivier Barrot
20h15 Marjane Satrapi – Chris Ware présenté par Françoise Mouly (ouverture des portes à 7:45) Au Skirball Center*
*566 LaGuardia Place (au coin de Washington Square Sud)

Samedi
14h00 Emmanuel Carrère – Francine Prose présenté par Caroline Weber
15h15 David Foenkinos – Stefan Merrill Block présenté par Violaine Huisman
16h30 Frédéric Beigbeder – Paul Berman présenté par Tom Bishop
17h45 Chantal Thomas – Edmund White

www.frenchwritingfestival.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related