Subscribe

Aéroports français: trafic 2008 soutenu par les low cost, craintes pour 2009

Les aéroports français ont enregistré en 2008 une légère hausse de leur trafic passager grâce aux compagnies à bas coût et à l’international, mais le trafic devrait reculer en 2009 “de 1 à 4%” à cause de la crise économique, a annoncé mardi l’Union des aéroports français (UAF).

Les aéroports français ont accueilli 156 millions de passagers l’an dernier (+1,3%) dont 87 millions à Paris (+0,8%).

Sur les deux premiers mois de 2009 le trafic a baissé de 10% environ, selon l’UAF qui table sur un recul annuel de “1 à 4%”.

“Le premier semestre 2008, marqué par la hausse du carburant, a peu affecté le trafic aérien, en revanche le second semestre et le début 2009 ont été beaucoup plus mauvais”, a commenté le président de l’UAF Claude Terrazzoni, lors d’une conférence de presse.

Et de citer la crise économique qui réduit les voyages de tourisme et d’affaires.

“De grandes entreprises ne font plus voyager leurs cadres en avion mais utilisent le train ou le covoiturage, d’autres n’utilisent plus les classes affaires. Or c’est dans cette classe que les compagnies aériennes réalisent leurs marges”, constate-t-il.

Les importantes intempéries (chutes de neige exceptionnelles, tempête Klaus dans le sud-ouest…), les grèves qui ont bloqué certains aéroports et les évènements de Guadeloupe ont également contribué à plomber le trafic.

En 2008, la France s’en sort dans l’ensemble plutôt mieux que certains de ses voisins européens. La chute du trafic est ainsi de 1,9% en Grande-Bretagne et de 3,1% en Espagne, selon l’UAF qui exploite 156 aéroports en France.

Cette évolution est due au trafic international dont la part ne cesse d’augmenter (près de 69% en 2008 contre 63,7% en 2004) et surtout au fort dynamisme des compagnies à bas coût (low cost). Leur trafic a augmenté de 14,6% en 2008 en France pour atteindre 25,8 millions de passagers.

Certains aéroports provinciaux ont bénéficié d’une forte hausse du trafic grâce à ce type de compagnie, comme Beauvais-Tillé (+15,3%) qui est dédié aux low-cost et Lyon Saint Exupéry (+8,2%) qui a bénéficié de l’arrivée de la compagnie britannique à bas coûts Easyjet.

En revanche, l’aéroport de Strasbourg (-23,3%) a subi de plein fouet la concurrence du TGV Est.

Le fret progresse pour sa part de 3,4% avec 2,6 millions de tonnes, et reste très concentré sur les aéroports parisiens.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related