Subscribe

Affaire Bettencourt: L’Oréal rompt ses contrats avec Banier

L’Oréal a annoncé lundi à l’AFP avoir rompu ses contrats liant le groupe de cosmétiques au photographe François-Marie Banier en raison du “bruit médiatique” autour de l’affaire Bettencourt qui rendait la poursuite de ces contrats “préjudiciable à L’Oréal”.

“Il a été mis un terme à ces contrats car, à lui seul, le bruit médiatique qui s’est développé autour de François-Marie Banier rendait leur poursuite préjudiciable à L’Oréal”, selon une déclaration du groupe à l’AFP. L’annonce en a été faite lundi en comité central d’entreprise de L’Oréal SA à Clichy (Hauts-de-Seine). La société Héricy, créée en 1996 par le photographe François-Marie Banier, était liée à L’Oréal jusqu’en 2011 par un contrat et une convention qui lui garantissaient le versement chaque année de plus de 700.000 euros. Un actionnaire du groupe, soupçonnant d’éventuels abus de biens sociaux, a déposé une plainte contre X à Paris, à propos de ce contrat signé en 2002 par L’Oréal et M. Banier. Ce dernier est par ailleurs accusé d'”abus de faiblesse” sur l’héritière de L’Oréal, Liliane Bettencourt, à la suite d’une plainte de sa fille.

Le directeur général de L’Oréal, Jean-Paul Agon, avait assuré fin août que M. Banier avait fourni “un vrai service” à L’Oréal dans le cadre du contrat liant sa société au groupe et avait jugé la plainte de l’actionnaire “infondée”. D’après le syndicat CFE-CGC, M. Banier, dont les contrats auraient été rompus cet été, avait un “rôle de conseil” et “devait mettre en exergue L’Oréal dans ses expositions”. Les représentants du personnel avaient mis cette question à l’ordre du jour d’un CCE lundi matin, s’interrogeant sur la réalité des prestations de M. Banier pour L’Oréal. Lors du CCE, le directeur des relations sociales de L’Oréal n’a pas précisé si M. Banier avait ou non touché des indemnités du fait de la rupture de ses contrats environ un an avant terme.

Cet été également, Liliane Bettencourt avait révoqué de son titre de légataire universel le photographe, qui devait toucher plus d’un milliard d’euros après le décès de l’héritière de L’Oréal.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related