Subscribe

Affaire Wildenstein: information judiciaire ouverte sur le volet fiscal

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Paris à la suite d’une plainte pour fraude fiscale déposée par le ministère du Budget contre le représentant UMP à Washington des Français de l’étranger, Guy Wildenstein, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

La plainte a été déposée le 22 juillet, a précisé cette source, confirmant une information du point.fr. L’information judiciaire a été confiée au juge Guillaume Daief déjà en charge d’une instruction ouverte à la suite d’une plainte de la veuve de Daniel Wildenstein, père de Guy. Les deux informations judiciaires ont été jointes, a précisé cette source.

Claude Dumont-Beghi avocate de la veuve de Daniel Wildenstein, avait écrit à plusieurs reprises à Bercy pour l’inciter à enquêter avant leur prescription, le 31 décembre 2011, sur des faits présumés d’évasion de patrimoine. Sylvia Roth avait déposé avant son décès en novembre 2010 plusieurs plaintes contre Guy Wildenstein, héritier du marchand d’art qu’elle soupçonnait d’avoir dissimulé une partie de son immense fortune en conservant hors de la succession une partie du patrimoine de son père, placé dans des fonds (“trusts”) hébergés dans des paradis fiscaux.

La fortune du collectionneur est estimée à environ quatre milliards d’euros, composée notamment de milliers de toiles de maîtres, d’un ranch au Kenya où a été tourné “Out of Africa”, ainsi que d’un îlot aux Iles Vierges. Le 6 juillet, Guy Wildenstein, représentant UMP à Washington des Français de l’étranger, a par ailleurs été mis en examen dans le cadre d’une autre affaire, après la découverte, lors d’une perquisition à l’institut Wildenstein à Paris d’une trentaine d’oeuvres d’art “disparues ou volées”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related