Subscribe

Afghanistan : des données secrètes accablantes publiées

Plusieurs élus du Congrès des Etats-Unis ont dénoncé lundi la publication par le site Wikileaks de dizaines de milliers d’archives secrètes sur la guerre en Afghanistan, estimant qu’elle met en danger la sécurité des soldats américains sur le terrain.

Le président de la commission de la Défense de la Chambre des représentants, Ike Skelton, s’est déclaré “inquiet” quant à la publication des documents sur le site spécialisé dans les affaires de renseignement Wikileaks, qu’il a qualifiée d'”imprudente” lundi dans un communiqué. Toutefois, M. Skelton a appelé à ne pas tenir compte de “rapports périmés” sur le degré de coopération du Pakistan, après la diffusion des documents. “Certains de ces documents impliquent le Pakistan comme aidant les talibans et alimentant l’insurrection en Afghanistan. Il est crucial que nous n’utilisions pas des rapports périmés pour décrire la coopération du Pakistan dans nos efforts en Afghanistan”, a indiqué Ike Skelton, M. Skelton assure que le Pakistan “est depuis monté en puissance de façon significative dans son combat contre les talibans”. Mais selon lui, ces fuites “semblent étayer” son opinion sur la guerre en Afghanistan selon laquelle les choses ne fonctionnaient “pas bien”. “Nous avions besoin d’une nouvelle stratégie”, a-t-il poursuivi.

Au total, environ 92.000 documents remontant à 2004 ont été divulgués dimanche après avoir été transmis au New York Times, au quotidien britannique The Guardian et à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Pour le Guardian, ces documents brossent “un portrait dévastateur d’une guerre en train d’échouer”. De son côté, le sénateur Kit Bond, responsable républicain de la commission du Renseignement du Sénat américain, a vivement réagi lundi en qualifiant de “choquantes” les fuites émanant de personnes qui selon lui “trahissent leur pays”. “Les dégâts sur notre sécurité nationale causés par ces fuites ne s’arrêteront pas tant que nous n’aurons pas plus d’auteurs (de ces fuites) en tenues orange” de prisonniers, a estimé M. Bond.

Le démocrate Dennis Kucinich, qui a déposé la semaine dernière un projet de résolution pour le retrait de toutes les troupes américaines opérant sur le sol pakistanais, dénonce également les fuites et en profite pour rappeler son opposition à la guerre. M. Kucinich a estimé lundi que “ces rapports n’apportent pas seulement la preuve que notre présence en Afghanistan est contreproductive, mais ils étayent aussi les soupçons selon lesquels les services secrets pakistanais (ISI) fournissent une aide aux talibans”.

Au Sénat, un autre élu opposé à la guerre, Russ Feingold, a estimé que la publication des documents dans la presse devrait mener à “une nouvelle stratégie, à commencer par un calendrier de retrait de nos troupes en Afghanistan, de façon à nous mettre en meilleure position pour accomplir notre priorité nationale numéro un: détruire Al-Qaïda”. Les fuites interviennent alors que la Chambre doit se prononcer cette semaine sur un projet de budget supplémentaire 2010 pour financer les renforts américains en Afghanistan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related