Subscribe

Alain Declert, le Français à la tête du Round Top Festival au Texas

Du 6 juin au 13 juillet, la 43e édition du Round Top Music Festival se déroulera dans le comté de Fayette, au Texas. C’est un Français, Alain Declert, qui en dirige la programmation depuis trente ans.

Alors qu’il venait de s’installer à Houston, au Texas, Alain Declert a voulu acheter un piano pour sa nouvelle maison. Dans la boutique, émerveillé devant une photo d’un joli village, il s’entend rétorquer qu’il s’agit de Round Top. Une petite localité à une heure et demi de là, rattachée à la ville de Fayette, qui organise chaque année un petit festival de piano. C’était au début des années 1980 et le Français était ingénieur-mécanicien. Il venait pour investir dans l’industrie pétrolière, en plein boom. “Une chose en entraînant une autre”, il devient le directeur des programmes de Round Top.

Créé en 1971 par l’Américain James Dick (aujourd’hui directeur artistique), le festival consistait en 10 jours, 10 pianistes. Puis s’est ajoutée la musique de chambre, et l’orchestre. Aujourd’hui, l’événement dure six semaines et accueille 90 étudiants, sur une variété de répertoires. Une quarantaine de professeurs enseignent à ces élèves recrutés après des auditions rigoureuses et sélectionnés pour leur qualité. A travers la fondation James Dick for the Performing Arts, ils reçoivent chacun une bourse qui couvre les frais du programme. Le but pour eux : accéder au milieu professionnel, généralement après l’université ou le conservatoire. Tous les instruments de l’orchestre sont ainsi représentés et la “classe” donne un concert toutes les semaines.

“Ce lieu-dit de 97 habitants voit arriver des gens de tout le Texas et même d’autres Etats pour les concerts”, se félicite Alain Declert, vantant l’acoustique de la salle principale, qui peut accueillir près de 1 000 spectateurs. A 75 ans, il célèbre en 2013 trente ans passés à la direction du Round Top Institute. De même qu’un festival de classique à la réputation internationale, au milieu du désert texan, peut surprendre, le parcours d’Alain Declert, du pétrole à la musique, est improbable. “C’est vrai qu’il faut faire un sacré nettoyage”, raconte ce passionné qui joue du clavier en amateur. “On repart de zéro, c’est énergisant, ça fait découvrir quelque chose en soi.” Il explique avoir appris à connaître un univers différent du sien. “Je suis, je crois, le seul Français du comté de Fayette”, s’amuse-t-il, heureux d’avoir “importé un peu de culture française”, de pouvoir programmer artistes et musiques de l’Hexagone.

Center for Performance and Learning, 248 Jaster Road, Round Top, TX 78954, (979) 249-3129

Pour plus de détails, voir le site du festival.


 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related