Subscribe

« Alexandre va subir une greffe de la moelle osseuse »

Atteint d’une leucémie, Alexandre Conoscente attend un donneur pour sa greffe de moelle osseuse. Les parents du petit garçon français de 4 ans, élève à l’école franco-américaine de New York (FASNY) à Scarsdale, ont découvert sa maladie pendant leurs vacances en Australie en avril dernier. Interview de Jean-Paul Conoscente, le père d’Alexandre.

Comment va votre fils Alexandre ?

Il ne parle et ne marche toujours pas. Il est paralysé au niveau des jambes et du côté droit. Il commence à nous reconnaître. Il est suivi par un kinésithérapeute, par une orthophoniste et par une playthérapiste qui est là pour lui réapprendre à jouer. Il commence à rejouer avec son frère. Il est de plus en plus conscient. Il a mangé aujourd’hui son premier repas complet.

Comment avez-vous découvert sa maladie ?

On a remarqué qu’il avait des bleus. Il avait aussi une érection qui ne voulait pas descendre. Au début, nous pensions avec ma femme qu’il avait juste joué avec son zizi. Comme cela ne passait pas, nous avons été voir un docteur, car nous pensions que c’était une infection urinaire. Alexandre a eu une prise de sang. C’est à ce moment que le médecin a compris qu’il s’agissait d’une leucémie. La maladie a pénétré son cerveau et provoqué des saignements d’où cette paralysie. Nous ne savons pas encore si les dégâts causés sont permanents ou temporaires.

Quelle fut votre réaction ?

On a eu du mal à y croire. Il était en pleine forme et n’avait pas l’air malade du tout. On ne pensait pas que cela pouvait être la leucémie. Lorsque que nous avons réalisé la gravité des choses, on a été abasourdis. Les médecins ont fait venir un psychologue pour nous parler. Il nous a expliqué qu’Alexandre devait être transféré d’urgence à Sydney. Nous étions alors à Canberra.

Combien de temps Alexandre doit-il rester à l’hôpital de Sydney ?

Il doit y subir une greffe de la moelle osseuse entre fin juillet et début août. Il faut qu’il trouve un donneur. Les médecins font des recherches sur les bases de données mondiales. Ensuite, Alexandre devra rester deux mois en observation, le temps que son système immunitaire se rétablisse.

Comment avez-vous organisé votre vie pour pouvoir rester auprès de votre enfant ?

Ma femme travaillait chez Disney publishing. Elle a eu un congé qui se termine en juin. Normalement, après cette date, elle perd son poste si elle ne reprend pas le travail. Même si on revient aux États-Unis, Alexandre sera toujours paralysé. Ma femme ne voudra pas le laisser. Il est pour le moment complètement dépendant pour tout. En ce qui me concerne, je travaille pour une entreprise d’assurances qui s’appelle « Scor ». Je travaille pour le bureau de New York, mais la direction m’a autorisé à faire mon travail depuis le bureau de la société à Sydney.

Qu’avez-vous ressenti face à la mobilisation de la communauté du Westchester pour récolter des dons pour Alexandre ?

On a encore du mal à y croire. C’est étonnant de voir comment les gens se sont mobilisés pour nous apporter tout ce soutien. Nous avons tous les jours des Français de Sydney qui viennent nous voir pour nous apporter des repas et des livres. Nous ne les connaissons même pas. C’est très touchant !

À quoi vont servir les donations ?

J’ai une assurance sociale grâce à mon travail qui prend en charge les frais médicaux d’Alexandre. Une partie des donations va servir à payer la garde de Christophe  (ndlr, le petit frère d’Alexandre qui a 2 ans) et l’école française de Sydney, où il va être scolarisé à partir d’août. Les médecins pensent à faire sortir Alexandre de l’hôpital d’ici un à deux mois, mais il ne pourra toujours pas marcher ni manger seul. Nous chercherons donc une chambre plus grande que celle où nous logeons. Nous sommes actuellement à la Fondation Ronald Mc Donalds qui héberge les parents des enfants malades.

Est-ce que votre famille de France va venir vous rendre visite à Sydney ?

J’ai mes parents qui viennent cette semaine pour rester un mois. Il y a aussi un ami de longue date qui vient au mois de juillet et ma fille d’un précédent mariage qui sera avec nous pour le mois d’août.

Liens importants

Pour soutenir Alexandre et sa famille, vous pouvez contacter Catherine Zinger par le biais de cette adresse email : ctamayozinger@yahoo.com

Lien du groupe sur facebook : « Good Luck to Alex Conoscente »

À lire aussi : Le Westchester se mobilise pour Alexandre, 4 ans, atteint d’une leucémie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related