Subscribe

Amiri : ” Les USA m’ont proposé de faire partie d’un échange d’espions”

Le physicien iranien, Shahram Amiri, qui a réaffirmé avoir été enlevé en juin 2009 en Arabie Saoudite par des agents de renseignements américains, a déclaré que les Etats-Unis lui ont proposé de faire partie d’un “échange d’espions” avec Téhéran.

Dans une longue interview diffusée samedi soir par la télévision d’Etat, deux jours après son retour en Iran, Shahram Amiri a affirmé que les services de renseignements américains lui ont proposé de le remettre à Téhéran dans le cadre d’un échange avec “trois espions américains” détenus par Téhéran, faisant référence aux trois randonneurs américains arrêtés en juillet 2009 à la frontière avec l’Irak. “Ils (agents américains) voulaient que je dise que j’étais un agent des services des renseignements iraniens ayant infiltré la CIA”, a déclaré M. Amiri. “Ils ont dit que je pourrais alors faire partie d’un échange et retourner en Iran contre le retour des trois espions américains arrêtés à la frontière irakienne”, a-t-il poursuivi. Il a ajouté que les agents des renseignements américains lui ont fait cette proposition en juin après avoir compris qu’il avait réussi à entrer “en contact” avec les services de renseignements iraniens alors qu’il se trouvait aux Etats-Unis.

Trois jeunes Américains, Shane Bauer (27 ans), Sarah Shourd (31 ans) et Josh Fattal (27 ans) ont été arrêtés le 31 juillet 2009 pour avoir franchi la frontière entre l’Iran et l’Irak, et sont toujours détenus. Des responsables iraniens ont affirmé qu’ils pouvaient être jugés pour entrée illégale sur le territoire du pays voire même pour espionnage. M. Amiri a réaffirmé qu’il avait été enlevé en juin 2009 par des agents des services de renseignements américains et saoudiens et transféré aux Etats-Unis. Les responsables américains affirment qu’il se trouvait aux Etats-Unis de “son propre gré”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related