Subscribe

Angélique Kidjo en tournée aux Etats-Unis avec un nouvel album dédié aux femmes

La chanteuse francophone d’origine béninoise Angélique Kidjo vient de sortir, le 28 janvier dernier, un nouvel album en hommage à la femme africaine. Infatigable, elle publie dans la foulée ses mémoires et a débuté une tournée américaine qui se terminera le 23 février prochain.

“Mon album s’appelle Eve, non pas en référence à la première femme de la création, mais à ma mère que l’on surnomme ainsi. C’est la première femme du monde pour moi, la première que j’ai connu.” A 53 ans, Angélique Kidjo déborde d’énergie ; elle vient tout juste de sortir un nouvel album mais également ses mémoires, Spirit rising: my life, my music.

Son dernier opus rend hommage à la femme africaine, dont l’image est selon elle malmenée et uniforme dans les médias. “Elle n’est jamais montrée de façon positive. Elle est toujours exsangue, en souffrance. Mais l’Afrique n’est pas faite que de souffrance ! Cet album célèbre ces êtres qui sont le centre des foyers. Qui apportent des sourires, de la beauté et de l’équilibre à leur entourage,” explique l’artiste.

Sur Eve, Angélique Kidjo ne chante presque jamais seule. Des choristes l’accompagnent sur les chants traditionnels de son enfance, mais également de nombreux artistes dont la jeune chanteuse Asa, sur l’unique titre en anglais de l’album.“En tant qu’Africains, j’aime que l’on se chante, que l’on se retrouve en musique. J’ai invité Asa sur l’album, que je trouve très douée. Sur cette chanson nous parlons d’une “amitié globale” des femmes, pour qu’aucune d’entre elles ne se sente seule. Nous devons nous serrer les coudes, nous entraider.”

Aujourd’hui installée à Brooklyn, la chanteuse se souvient de la France comme le pays qui lui a permis de continuer sa carrière. “Les tensions dans mon pays d’origine le Bénin m’ont poussées à partir. J’étais très excitée à l’époque, je voyais cela comme un défi : recommencer à zéro, sans l’aide de personne. Cela a même été moins difficile que ce que je croyais !”

L’artiste est déjà numéro un avec son nouvel album sur Itunes dans la catégorie World music. Pourtant elle dit détester cette appellation. “Qu’est-ce que cela veut dire ‘World  music’ ? J’entends cela comme ‘musique du tiers-monde’. Quand on est pas mainstream, on nous case dans cette catégorie-là. Mais cela n’a pas de sens, ma musique vient de quelque part.”

Angélique Kidjo sera en tournée dans tous les Etats-Unis jusqu’au 23 février 2014.

February 5 / Hayti Heritage Center / Durham, NC
February 7 / Variety Playhouse / Atlanta, GA
February 8 / McGlohon Theater at Spirit Square / Charlotte, NC
February 9 / Mountain Stage, Creative Arts Center / Morgantown, WV
February 11 / City Winery / Chicago, IL
February 13 / Oberlin College, Finney Chapel / Oberlin, OH
February 14 / Buffalo State College, Buffalo State Performing Arts Center / Buffalo, NY
February 15 / Town Hall / New York, NY
February 16 / George Washington University, Lisner Auditorium / Washington, DC
February 18 / Prince Music Theatre / Philadelphia, PA
February 19 / Musikfest Café, ArtsQuest Center at Steel Stacks / Bethlehem, PA
February 20 / Ridgefield Playhouse / Ridgefield, CT
February 22 / Theatre Granada / Sherbrooke, QC
February 23 / Somerville Theatre / Somerville, MA

Dates de concert et billets ici.

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • L’Afrique de demain sera la nouvelle Amérique !L’Afrique de demain sera la nouvelle Amérique ! Figure du reggae et leader d'opinion, Tiken Jah Fakoly était de passage à New York pour la tournée de son nouvel album, African Révolution. L’occasion de revenir sur son engagement en […] Posted in Music
  • Angélique Kidjo, un chant d’espoirAngélique Kidjo, un chant d’espoir La chanteuse béninoise, qui vit à New York, se produit aux États-Unis en avril et en mai. France-Amérique l’a rencontrée."J’ai grandi au Bénin. Mon père m’obligeait à aller à l’école. […] Posted in Music