Subscribe

Apprendre le Français au cœur du Bronx

 

Les programmes bilingues Français-Anglais lancés à la rentrée 2007 ont reçu lundi à titre d’encouragement un chèque de 70 000 dollars de la part des autorités françaises. Ecoutez le reportage audio réalisé dans une classe d’immersion en CM2 à l’école Jordan L Mott.

De passage à New York le 24 septembre, Marc Foucault, directeur des Relations internationales pour le ministère français de l’Education, a rendu visite à l’école du Bronx où sont développés depuis la rentrée – comme dans deux autres écoles publiques de la ville de New York – des programmes en français. Le représentant des autorités françaises est arrivé avec un cadeau de la France, un chèque de 50 000 euros pour permettre le financement de ces programmes pilote. Étaient aussi présents à cette visite du côté français Jean-Luc Clément, spécialiste de la recherche scientifique, du côté de la ville de New York, Marcia Lyles, Deputy Chancellor, et Carmen Santos, responsable des programmes d’immersion. Pour Catherine Pétillon, Attachée de Coopération éducative auprès de l’Ambassade de France à Washington, ce n’est qu’une première étape. Un MOU (Memorandum of Understanding) est en cours de signature entre la ville de New York et la ville de Paris qui devrait permettre la multiplication de ces programmes dans la ville grâce à l’envoi facilité de professeurs, de livres, de matériel pédagogique. “Ces MOU sont des cadres pour des échanges“, a dit Catherine Pétillon qui encourage à la formation de groupes de travail mixtes entre la France et les États-Unis sur des problèmes divers et cruciaux comme la revalorisation du métier de professeur ou l‘enseignement des sciences. Financés par des bourses Fulbright, les échanges entre professeurs américains et français se développent sur les deux territoires. Huit MOU ont été signés à ce jour entre des départements d’éducation d’Etats américains et plusieurs académies en France.

Pour deux des établissements new-yorkais qui cherchent à développer ces accords, la PS 125 à Harlem – qui annonce encore quelques places disponibles, qui ne sont pas obligatoirement réservées aux habitants du district – et la PS 58 située dans le quartier de Park Slope à Brooklyn, le programme commence au niveau du “grade K” – équivalent de la grande section de maternelle. A l’école Jordan L Mott du Bronx, ce sont des classes de niveau 5 et 6, soit CM2 et sixième, qui ont été choisies.

Initié par une association de parents d’élèves, ce programme francophone doit permettre aux enfants de maitriser la langue d’ici cinq ans. Pour y parvenir, la méthode est simple : les écoliers sont en immersion partielle, ils reçoivent la moitié de leur cours en Français, l’autre en Anglais. Pour soutenir l’initiative, l’ambassade de France fournit des manuels scolaires en français et propose des formations pour les professeurs.

France-Amérique s’est rendu dans une classe de cm2 de la Jordan L Mott School du Bronx. Les fous rires des premiers jours passés, l’intérêt des écoliers pour la langue de Molière s’aiguise. Ecouter le reportage audio.

{{a:1}}

Traduction paroles du proviseur de l’école Jordan L MottSimon Waronker :

« Pour construire une culture de paix et de respect je crois que les meilleurs programmes sont ceux qui enseignent le plus de langues possibles. Les enfants qui reçoivent des cours dans les deux langues sont plus avancés que ceux qui bénéficient d’un enseignement dans une seule langue. Ce n’est pas une coïncidence si les gens dépensent de l’argent pour mettre leur enfant dans des classes bilingues. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related