Subscribe

Après la dette l’emploi des Américains devient le cheval de bataille d’Obama

Le président américain Barack Obama a exhorté mardi le Congrès à prendre des mesures pour stimuler l’économie et créer des emplois, après l’adoption d’un texte permettant aux Etats-Unis d’échapper à un défaut de paiement mais prévoyant des coupes budgétaires.

“Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour faire croître cette économie et remettre l’Amérique au travail”, a affirmé le président, après avoir tancé le Congrès pour s’être lancé dans une guerre de tranchée sur les déficits et les dépenses publiques plutôt que de se concentrer sur le chômage.

“Tout le monde doit s’y mettre. Ce n’est que justice. C’est le principe pour lequel je vais me battre dans les prochaines phases de ce processus”, a dit M. Obama dans une brève allocution à la Roseraie de la Maison Blanche.

M. Obama a souligné que “l’on ne peut pas équilibrer le budget sur le dos de ceux-là même qui ont le plus souffert de la récession”.

En septembre, “quand le Congrès rentrera de vacances, je l’inciterai à prendre immédiatement des mesures bipartites qui feront la différence”, a déclaré M. Obama. “Cela créera un climat dans lequel les entreprises pourront embaucher, les gens auront plus d’argent dans leurs poches et pourront le dépenser. Les gens qui sont au chômage pourront trouver de bons emplois. Nous devons commencer par plus d’allègements fiscaux pour les familles de la classe moyenne”, a-t-il dit.

“Dans les prochains mois, je vais aussi continuer à me battre pour ce qui importe le plus aux Américains: de nouveaux emplois, des salaires plus élevés et une croissance économique plus rapide”, a-t-il ajouté.

Le président américain a énuméré une liste de mesures qu’il souhaite voir adopter par le Congrès après sa rentrée en septembre. Il a notamment évoqué la nécessité de faciliter les démarches administratives pour les petites entreprises, de faire appel aux compagnies privées pour remettre en état les infrastructures et d’adopter plusieurs accords commerciaux qui ont été mis de côté dans le processus législatif, comme autant de moyens de relancer l’économie.

Au Sénat, immédiatement après le vote sur la dette, le chef de la majorité démocrate Harry Reid a fait écho au président: “Le travail numéro un du Congrès doit être de créer des emplois pour les Américains”.

Le sénateur démocrate, Charles Schumer, a ajouté qu’il était temps pour le Congrès de retourner à son programme, “c’est-à-dire l’emploi”. “La voie est maintenant dégagée” pour un nouvel effort du Congrès sur l’emploi en septembre, a-t-il dit.

M. Obama avait présenté l’emploi comme la priorité de sa politique dans son discours sur l’état de l’Union, en janvier dernier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related