Subscribe

Après Roland-Garros, Federer prêt à remporter l’US Open face à Del Potro

La finale de l’US Open va mettre aux prises lundi un habitué des lieux, le Suisse Roger Federer (N.1), qui vise à New York un sixième titre consécutif, et un novice, l’Argentin Juan Martin Del Potro (N.6), dont c’est la première à ce stade d’un tournoi du Grand Chelem.

Del Potro a privé New York de sa finale de rêve, entre le Suisse et Rafael Nadal (N.3), en battant sèchement l’Espagnol 6-2, 6-2, 6-2 alors que Federer a dominé le Serbe Novak Djokovic (N.4), 7-6 (7/3), 7-5, 7-5 en gratifiant les 20.000 spectateurs du court Arthur Ashe du “plus beau coup de sa carrière”.

Même si l’Argentin de 20 ans a donné du fil à retordre au Suisse en demi-finale de Roland-Garros, dominant pendant trois sets avant de s’écrouler spectaculairement, Del Potro n’a jamais gagné contre Federer (six défaites).

Le quintuple tenant du titre à New York s’est offert une fin de match en apothéose. A 5-6, 0-30 dans le troisième set sur le service de Djokovic, le Suisse, lobé par le Serbe, a sorti un passing gagnant en frappant la balle entre ses jambes, dos tourné au filet, pour s’offrir trois balles de match.

Un retour gagnant en coup droit lui a ensuite permis de clore la marque dans un stade en folie pour enregistrer son 40e succès consécutif à Flushing Meadows (en comptant un forfait).

“Je suis toujours sous le choc, a-t-il confié en conférence de presse. C’est incroyable. C’était un moment décisif, dans une demi-finale de Grand Chelem, c’est pour ça que c’est le plus beau de ma carrière…”. “On le travaille à l’entraînement mais ça ne marche jamais”, a-t-il aussi dit, tout sourire.

“Sur ce coup, il n’y a rien à dire, à part bravo, a commenté Djokovic, déjà battu en demi-finale par Federer l’an passé. J’ai un respect immense pour ce que Roger a fait dans l’histoire de notre sport, il est probablement le meilleur joueur de tous les temps. Il joue peut-être le tennis de sa vie.”

Del Potro “Désolé”

“Je crois que c’est le plus beau jour de ma vie et peut-être le meilleur match de ma carrière, a de son côté réagi l’Argentin Del Potro après sa victoire sur Nadal en seulement 2 h 20 min. C’est difficile de dire ce que je ressens. Je suis tellement heureux. L’US Open est mon tournoi favori et je suis à un match de réaliser mon rêve, le gagner.”

“Je suis désolé”, s’est-il candidement excusé auprès du public new-yorkais, qui appelait de ses voeux une finale entre Nadal et Federer, choc qui n’a encore jamais eu lieu dans le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

Del Potro est le premier Sud-Américain à atteindre la finale à New York depuis son compatriote Guillermo Vilas en 1977.

Revenu sur les courts en août après deux mois de pause pour soigner ses genoux, le Majorquin de 23 ans a avoué qu’il souffrait d’une petite déchirure abdominale, une blessure née il y a un mois à Montréal et qui s’est aggravée.

“Je ne veux pas que ça me serve d’excuse, a déclaré Nadal. La seule raison pour laquelle j’ai perdu, c’est qu’il a beaucoup mieux joué que moi.”

Flushing Meadows est le seul titre du Grand Chelem qui échappe encore à l’Espagnol, déjà éliminé en demi-finale l’an passé. Il pourra se consoler mardi en retrouvant la 2e place du classement mondial, au détriment d’Andy Murray.

Del Potro va tenter de devenir le premier joueur non Européen à remporter un Grand Chelem depuis son compatriote Gaston Gaudio à Roland-Garros en 2005.

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related