Subscribe

Au moins 500 000 sans-abris à Port-au-Prince

Le séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier a fait “au moins 500.000” sans-abri rien que dans la capitale Port-au-Prince où ils occupent quelque 447 camps de fortune, a estimé jeudi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

“Jusqu’à présent, quelque 447 campements improvisés comptant au moins 500.000 personnes ont été dénombrés dans la ville seule”, explique l’OIM dans un communiqué.

“Le nombre (de sans-abri) augmente et il n’inclut pas les personnes hors de Port-au-Prince” alors que plusieurs villes à l’ouest de la capitale ont été gravement endommagées par le tremblement de terre, a précisé une porte-parole de l’organisation, Jemini Pandya.

Les conditions de vie dans ces campements sont très difficiles : la plupart des gens n’ont pas de toit, certains se sont construits des abris très précaires, et dans trois camps seulement, les survivants ont accès à de l’eau potable, a souligné l’OIM.

Des tentes et du matériel permettant de construire des abris ont pu être distribués dans 179 camps, ajoute l’organisation.

Le dernier bilan de l’organisation mercredi faisait état de 370.000 sans-abri répartis dans 300 campements de la capitale.

Quelque 50.000 personnes doivent recevoir des jerrycans et des kits d’hygiène jeudi, selon l’OIM, qui rappelle que “le transport de l’aide de l’aéroport aux entrepôts et de là vers les points de distribution reste un défi en raison de la faible disponibilité de camions et de carburant”.

A Croix-des-Bouquets, à 17 km de Port-au-Prince, un bataillon brésilien a commencé à aplanir un terrain qui accueillera un important camp de déplacés. La banque interaméricaine de développement prévoit de son côté de construire des maisons en dur pour 30.000 personnes sur ce site.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related