Subscribe

Au pays des femmes-moutons et des rivières fantômes

L’artiste française Lætitia Sonami présentera deux installations multimédia au MOMA de San Francisco et au musée d’art de Berkeley. En mêlant spectacle vivant, création sonore et vidéo, ses performances immergent le spectateur dans des univers parallèles à la poésie surréaliste.

Elle raconte des histoires du bout des doigts, à la fois chef d’orchestre et magicienne, un peu à la manière du Mickey Mouse de Fantasia. Armée de son lady’s glove, Lætitia Sonami contrôle les sons, les lumières ou les images de ses installations multimédias par les mouvements de sa main, grâce à des capteurs placés sur le gant. « Avec l’électronique, le geste est souvent ignoré. On appuie sur une boîte mais on ne voit pas la personne en train de créer, explique-t-elle. Avec le lady’s glove, je voulais garder l’idée de la participation dans la création ». Dans son spectacle « Sheepwoman », inspiré des romans d’Haruki Murakami, Lætitia Sonami crée grâce à cet instrument particulier un environnement sonore électronique au rythme des images projetées par l’artiste américaine Sue C. Une sorte de cinéma vivant, à la fois scénarisé et fluctuant au fil des représentations.

Exhumer les sons
Son installation sonore au musée d’art de Berkeley, intitulée Ghost Rivers, s’annonce très différente. Ici, point de performance et de manipulation électronique à partir de gant féminin, mais des harmonies impromptues issues d’un amoncellement de canaux d’irrigation. « L’idée est d’exhumer les sons présents dans la ville, de faire découvrir ces sons cachés aux visiteurs un peu par surprise », précise l’artiste. Aux esprits blasés par le paysage urbain, Lætitia Sonami propose de révéler le merveilleux dans le quotidien, avec une imagination infinie et en expansion.

Infos pratiques :
« Sheepwoman » (avec Sue C)
Jeudi 15 avril à 21 h dans le Haas Atrium du SF MOMA
Ghost rivers
Vendredi 7 mai à 19 h 30 au Berkeley Art Museum
Torino :Margolis
Jeudi 29 avril à 20 h au Issue Project Room (Brooklyn)
Plus d’informations sur le site de Lætitia Sonami : www.sonami.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related