Subscribe

Aulnay-sous-Bois sélectionnée aux Grammy Awards

Aulnay-sous-Bois a été sélectionnée aux fameux Grammy Awards américains qui auront lieu en janvier à Los Angeles, pour avoir co-produit un disque de blues, une nomination qui, espère la mairie, pourrait participer à changer l’image de cette ville de la Seine-Saint-Denis.

La mairie a été informée début décembre de cette “incroyable nouvelle”, a raconté lundi à l’AFP Mohamed Beldjoudi, responsable de la culture à Aulnay-sous-Bois. Les Grammy, qui récompensent les meilleurs artistes dans la musique, seront décernés le 31 janvier.

Intitulé “Chicago blues, a living history”, l’album nominé regroupe notamment les artistes Billy Boy Arnold, Billy Branch et John Primer. Il est sélectionné dans la catégorie Meilleur album de blues traditionnel.

“Le disque, qui rend hommage au Chicago blues, est le reflet du festival 2008 Aulnay all blues, qui a lieu tous les ans en novembre”, poursuit-il. “C’est un festival avec un tout petit budget, mais une programmation pointue”, ajoute-t-il.

“On ne cherche donc pas les grandes stars, comme B.B King, mais là, on avait des pionniers du blues”, assure M. Beldjoudi.

Cette musique, “le fruit d’un métissage historique, a une résonance particulière dans la population d’Aulnay, qui elle-même est représentative de cette histoire”, affirme-t-il. “On a essayé de mettre en avant ce côté africain”, dit M. Beldjoudi.

Le producteur Larry Skoller, du label Raisin music, basé à Cognac, n’en revient toujours pas. “Les Grammy, c’est la plus grande récompense, c’est les oscars de la musique!”, assure-t-il.

“Pour être nominé aux Grammy, ce n’est pas facile, d’autant qu’on est un petit label, (…) et une ville nominée, c’est du jamais vu!”, selon Larry Skoller.

Le CD, enregistré en 2008 à Chicago, a déjà été récompensé par l’Academie jazz de France pour le meilleur album blues 2009 et est nominé pour deux awards à Memphis.

Les ventes sont pour le moment “modestes” atteignant 6 à 7.000 albums écoulés, reconnaît M. Skoller. “Mais les Grammy devraient donner une visibilité au disque, au festival Aulnay All Blues et à la ville d’Aulnay”, espère-t-il.

L’album a coûté au total 40.000 euros, dont 20.000 financés par Aulnay.

Cette nomination aux Grammy “est un pied-de-nez à tous les clichés” sur Aulnay, selon Mohamed Beldjoudi. “Ca fait du bien”, lance-t-il.

La ville avait fait l’objet de plusieurs sujets dans les médias américains et notamment CNN pendant les émeutes de 2005, se souvient-il. “A travers cet événement, on donne une vision tout autre d’Aulnay, qui est une ville ambitieuse, qui a envie d’aller de l’avant”, se félicite-t-il.

Il rappelle que le rappeur Sefyu, qui a remporté la victoire de la musique en mars dans la catégorie “Artiste ou groupe révélation du public”, vient d’Aulnay-sous-bois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related