Subscribe

Barack Obama caricaturé sur une affiche en islamiste, homosexuel et truand

Une affiche géante sur laquelle sont dessinées quatre caricatures de Barack Obama sous les traits d’un kamikaze islamiste, d’un homosexuel, d’un bandit mexicain et d’un mafieux, a provoqué une vague de critiques aux Etats-Unis à l’approche des législatives de novembre.

Sous les caricatures colorées du président américain, figure le slogan: “Vote démocRAT” (Votez démocRATe). L’affiche est collée sur un immense panneau de Grand Junction, une ville du Colorado, dans l’ouest des Etats-Unis et a attiré l’attention des médias du monde entier. “C’est au-delà du répugnant et c’est un manque de respect”, a estimé Martelle Daniels, une responsable locale du parti démocrate, parlant d’un acte “raciste et homophobe”.
Sous les caricatures du président sont dessinés des rats, chacun comportant une inscription: “IRS”, l’administration chargée des impôts, “EPA”, l’Agence de protection de l’environnement, ou encore “FED”, la banque centrale américaine. Chuck Pabst, un responsable républicain de la ville, a estimé dans le journal Grand Junction Sentinel que l’affiche était de mauvais goût. “C’est répréhensible et elle manque de respect”, a-t-il dit. “Ridiculiser quelqu’un de cette façon, c’est puéril”.
Le comté de Mesa, dans lequel se trouve Grand Junction, est acquis aux républicains et les conservateurs y sont de plus en plus nombreux avec notamment plusieurs organisations ultra-conservatrices du Tea Party. L’affiche est l’oeuvre de l’artiste Paul Snover, actif dans de nombreux sites internet du Tea Party. Il n’a pas pu être joint par l’AFP dans l’immédiat, mais a indiqué au Grand Junction Daily Sentinel qu’il n’avait pas le droit de révéler qui l’avait payé pour réaliser l’affiche. Dennis Lucas, un homme d’affaires de Grand Junction, propriétaire du panneau d’affichage, a dit de son côté ne pas pouvoir dire à qui il avait été loué. Les élections législatives du 2 novembre s’annoncent difficiles pour les démocrates et le président Barack Obama, les sondages semblant en effet sourire aux républicains.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related